Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

POLITIQUE

Ce communiqué du ministre de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré, rappelle aux détenteurs d’armes qu’ils doivent être munis de des documents réglementaires. Un clin d’œil aux groupes d’auto-défense Koglwéogos qui se sont négativement illustrés il y a quelques temps à Tialgo, dans le Sanguié ?


«Il m'a été donné de constater que certains citoyens sont aperçus dans la circulation ou dans des lieux publics, portant une arme à feu, sans pour autant être en possession des documents réglementaires y afférents.

Aussi, ai-je l'honneur de rappeler au public que l'acquisition, la détention et le port des armes, par les personnes qui ne sont ni militaires, ni appartement aux corps paramilitaires, sont soumis aux dispositions du Décret 2009-301/PRES/PM/SECU/MATD/MEF/DEF/MECV/MJ/MCPEA du 8 mai 2009, portant régime des armes et munitions civiles au Burkina Faso.

Par conséquent, j'invite l'ensemble des citoyens à se conformer à cette réglementation.

Toute personne porteuse d'arme qui ne sera pas en mesure de présenter les documents y afférents lors des contrôles effectués par les services de sécurité, sera sanctionnée conformément aux textes en vigueur.

J'en appelle à l'esprit citoyen de tous, afin de garantir la sécurité pour notre pays.»

Ouagadougou, le 26 mai 2017
Pour le Ministre d'Etat et P/D
Le Secrétaire Général
Abdoulaye Ouédraogo
Officier de l'Ordre National

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé