Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

POLITIQUE

L’arrestation du P-DG du groupe Kanis international, Inoussa Kanazoé, et l’affaire du « riz en plastique » défraient la chronique au Burkina Faso. Et une organisation de la société civile, en l’occurrence le Collectif pour un peuple uni (CPPU), est montée au créneau mercredi 17 mai 2017 pour défendre Inoussa Kanazoé accusé de fraude fiscale. C’était au cours d’une conférence de presse tenue à Bobo- Dioulasso.


Selon le coordonnateur du CPPU, Aziz Ouattara, les autorités burkinabè procèderaient présentement à une « chasse aux bailleurs économiques nationaux ».  D’où la récente arrestation d’Inoussa Kanazoé. Selon le collectif, la polémique sur la présence supposée de riz en plastique sur le marché burkinabè concoure à des manœuvres politiques pour décrédibiliser Kanis international au profit d’un concurrent.

« Comment comprendre que seulement quelques jours après l’arrestation de l’opérateur économique Inoussa Kanazoé et ses collaborateurs, l’on découvre du riz fait à base de sachet plastique dans notre pays ? Est-ce encore pour salir le groupe Kanis international ? Ou celui qu’on a voulu positionner n’a pas trouvé le bon réseau ? » S’est insurgé le coordonnateur du CPPU au cours de la conférence de presse.

Pour parvenir à décrisper la situation, le Collectif a fait des recommandations aux autorités  au nombre desquelles l’on peut retenir : l’instauration d’un dialogue social entre le gouvernement et les opérateurs économiques ; la lumière sur cette affaire de riz en plastique.

Enfin, le collectif souhaite « qu’on juge tous les dossiers de crime économique de ces dernières cinquante années ». Du reste, le CPPU prévoit l’organisation d’une marche contre la justice le samedi 20 mai prochain à Ouagadougou.

La position d’Aziz Ouattara ne semble pas avoir l’assentiment de tous les Burkinabè et cette situation lui vaudrait présentement des menaces et des intimidations, selon l’intéressé lui-même

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé