Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

POLITIQUE

Selon un rapport pas encore officiel de l’Inspection générale des finances (IGF) qui a fuité dans les colonnes du Reporter  du 1er au 14 mai 2017,  un manque de pièces justificatives portant sur des sommes de plus de 230 de FCFA a été enregistré lors d’un contrôle au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (Siao).


La question a fait l’objet d’une communication ce mercredi en conseil des ministres. D’après le porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou, « Le chef de l’Etat s’est dit extrêmement choqué que cela ait été appris par voie de presse ».

Il a ajouté que Roch Marc Christian Kaboré « a donné des instructions pour que toutes les mesures soient prises afin que toute la chaine de responsabilité puisse répondre. Les personnes incriminées ont jusqu’au 15 mai pour fournir les preuves de l’usage effectif de ces fonds ou de leur réception afin de se déculpabiliser avant que le dossier ne soit transmis à la justice le cas échéant. »

A noter que l’IGF, qui a sommé le Directeur général du SIAO de justifier des frais de missions de plus de 652 000 FCFA, s’intéresse également à l’utilisation de six chèques tirés d’un montant cumulé de 12 millions de FCFA et à la poursuite de l’annulation d’un chèque de près de 31 millions de FCFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir