Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le Collectif pour un peuple uni (CCPU) demande au peuple burkinabè de prendre conscience de la situation qu’il vit et la jeunesse en déperdition, à prendre aussi conscience de son avenir. Pour les municipales complémentaires à venir, le CPPU invite la Ceni à une révision générale de la liste électorale pour plus de transparence. Le Comité était face à la presse ce mercredi 29 mars 2017 à Ouagadougou.


Selon le coordonnateur général du CPPU, Abdallah Bafa Ben Aziz Ouattara, le message de cette sortie médiatique est d’interpeller réellement le peuple à prendre conscience de la situation qu’il vit. Aussi, poursuit-il, l’autre objectif de cette conférence de presse est d’appeler la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à réviser la liste électorale et de travailler sereinement dans l’impartialité pour les échéances à venir et «ne pas être partisane comme l’ancienne équipe», dit-il.

«Nous appelons tout Burkinabè de n’importe quel bord et/ou de la diaspora à s’y mettre pour sauver ce beau pays et nous les invitons à une révolution des urnes pour les échéances électorales à venir et à consacrer le vote des uns et des autres aux idées et non au ventre. Nous voulons encourager aussi les candidatures indépendantes tout simplement parce que la confiance est rompue entre le peuple et la classe politique que ce soit de la mouvance, de l’opposition et de la majorité présidentielle», a soutenu le coordonnateur général.

Aux syndicats de tous les bords, M. Ouattara leur demande à s’unir car, ils ont un pouvoir inestimable et ce pouvoir peut amener réellement à changer la donne pour les échéances à venir plutôt que les grèves à répétition qui ne peuvent pas changer les conditions de vie des travailleurs. Par ailleurs, la société civile et l’ensemble de toutes les OSC ont été interpellées à prendre leur «bâton de pèlerin» pour sensibiliser le peuple burkinabè pour des votes utiles afin de «sanctionner ce régime en place» a conclu le coordonnateur général du CPPU.
Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir