Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Djibril Bassolé serait malade depuis quelques temps et sa situation sanitaire nécessiterait son évacuation, selon ses avocats citant son médecin traitant à Ouagadougou. Il souffrirait de problèmes cardiaques et le plateau technique sur place ne permettrait pas la prise en charge adéquate de sa pathologie.


L’inculpé s’est prononcé sur le sujet mardi via Facebook, sur sa page officielle. Dans ledit message, il a demandé à la justice militaire de lui permettre de se soigner. Et à l’endroit de ceux qui craindraient qu’il profite de son évacuation hors du pays pour se dérober de la justice, il a dit ceci : « Je précise à tous ceux qui craignent que j'en profite pour me soustraire à la justice que je n'ai pas pour habitude de me défiler. Je suis le premier à vouloir que la vérité soit établie. Je ferai face à mes responsabilités et, à tous ceux qui se cachent derrière la justice militaire, je leur demande d'en faire autant ».

Le général Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères,  est incarcéré depuis septembre 2015 à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca) dans le cadre de l’enquête sur le putsch manqué de l’ex Régiment de sécurité présidentielle contre les autorités de la Transition en septembre 2015. Il est poursuivi entre autres pour haute trahison et collusion avec des ennemis extérieurs.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir