Aujourd'hui,
URGENT
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité

POLITIQUE

Le maire central de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé dont la gestion a été critiquée ce mardi 21 mars 2017 par le groupe municipal UPC, a réagi sur le sujet. Joint au téléphone par Fasozine cet après midi, il a réfuté les accusations des conseillers municipaux de l’UPC à son encontre.

Pour le maire cette attitude du groupe municipal UPC est déplorable car « quand on est élu conseiller municipal, il faut plutôt privilégier l’intérêt de la communauté et des populations à la base et non opter pour la politique politicienne ».

Sur le sujet de l’organisation de la fête de fin d’année qui aurait couté la somme de cent millions au budget communal, Armand Béouindé a indiqué que cela est faux.

« L’organisation de cette fête a été entièrement financée par les sponsors et partenaires de la mairie. Rien n’a été prélevé du budget de la commune », a précisé le bourgmestre qui a aussi précisé que cette soirée du réveillon a connu la participation de 30 artistes musiciens burkinabè et deux de la côte d’Ivoire.

En ce qui concerne l’incohérence du budget, l’édile de Ouagadougou a botté également en touche en précisant que le budget a été voté à l’unanimité par tous les conseillers municipaux y compris ceux de l’UPC. Il dit donc ne pas comprendre le fait que ces derniers viennent après pour dénoncer des supposés incohérences.

Outre cela, le maire a laissé entendre que la gestion des mairies obéit à un ensemble de règles régit par la loi. Etant en déplacement pour une mission, il a promis revenir plus en détail sur les accusations faites à son encontre.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé