Aujourd'hui,
URGENT
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020

Le Rebranding Africa Forum 2017 s’est achevé par la récompense de personnalités qui, par leurs actions quotidiennes dans leurs domaines d’intervention respectifs, tracent les sillons du développement et amènent les autres à changer leur regard sur notre continent. Cette année, le convoité prix de l'innovation, d'une valeur de 10 000 Euros a été remis à Fohla Mouftaou, un des promoteurs de Green Keeper Africa.

La prochaine édition du Rebranding Africa Forum (RAF) devrait se tenir pour la première fois en Afrique, au Burkina Faso précisément, les 5 et 6 octobre 2018. C’est Thierry Hot, le fondateur du RAF, qui en a fait l’annonce vendredi 6 octobre, à la clôture de l’évènement à Bruxelles.

Trois inventions en lice pour le prix de l’innovation cette année au Rebranding africa forum. Le prix sera décerné ce soir au cours d'une soirée gala.

La quatrième édition du Rabranding africa forum (RAF) s’est ouverte ce vendredi 6 octobre 2017 à Bruxelles. Les participants se penchent sur le thème «Enjeux et défis des systèmes financiers africains face au dividende démographique».

La présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC), Saran Séré/Sérémé, a quitté le navire PDC ce jeudi 5 octobre 2017. Cette démission de la présidente du PDC intervient après sa nomination au poste de Médiateur du Faso le 27 septembre dernier. Ceci pour se conformer aux textes qui lui imposent une neutralité absolue. En attendant le renouvellement des instances dirigeantes du parti, c’est le commissaire national de la jeunesse, Abdel Aziz Fadel Sérémé, qui occupe le poste de président.

A l’occasion de la rentrée politique du parti le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré, 1er vice-président du parti, est revenu sur les récentes déclarations de Pascal Zaïda, coordonnateur du Cadre d’expression démocratique (CED) visant à tenir son meeting du 21 octobre 2017 «avec ou sans autorisation». Simon Compaoré a indiqué par ailleurs, que le dossier du juge d’instruction sur le putsch manqué du 15 octobre 2015 sera connu par la chambre criminelle ce 6 octobre 2017.

Daouda Simboro, le président du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a démissionné de son poste pour convenance personnelle. Il quitte également ledit groupe avec 12 de ses camarades. Il a déjà annoncé former un nouveau groupe parlementaire qui portera le nom de  « UPC-Renouveau démocratique ». Ce nouveau groupe restera dans l’opposition parlementaire.

Le parti le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) tient sa rentrée politique ce jeudi 5 octobre 2017 sous le thème : «Le MPP face au défi de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la forte demande sociale». A l’occasion, le parti par la voix de son premier vice-président, Simon Compaoré, a rencontré la presse pour lancer un message à ses militants et à l’ensemble du peuple burkinabè.

La Convention des organisations de la société civile pour une observation domestique  des élections (Codel) a lancé officiellement ses activités ce jeudi 5 octobre 2017 à Ouagadougou. A compter de ce jour, la Codel s’engage dans le suivi et le contrôle citoyen des politiques publiques et du programme présidentiel. La Codel, nouvelle version, a été présentée à la presse ce jeudi par son président, Me Halidou Ouédraogo. 

Annoncé pour le 7 octobre 2017 à la place de la nation de Ouagadougou, le meeting du Cadre d’expression démocratique (CDE) a finalement été annulé par la mairie de Ouagadougou. Ne comprenant pas ce «revirement» de situation alors que la mairie avait accordé l’autorisation pour la tenue dudit meeting, Pascal Zaïda, coordonnateur du CED, menace de traduire la mairie au tribunal administratif.

Pour apporter une réponse «appropriée» aux récurrentes crises sécuritaires que connait le pays, le gouvernement burkinabè organisera, du 24 au 26 octobre 2017 à  Ouagadougou, un forum national sur la sécurité. Les tenants et les aboutissants de cette rencontre qui connaîtra la participation de plus 500 personnes ont été expliqués à la presse ce mardi 3 octobre 2017 par le ministre d’Etat en charge de la Sécurité, Simon Compaoré.

Le Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) a officiellement lancé la campagne nationale et internationale de souscription populaire pour la construction d’un mémorial dédié à Thomas Sankara. C’était le 2 octobre 2017 au stade municipal Joseph Issoufou Conombo de Ouagadougou. C’est le président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré, avec à ses côtés l’ancien chef d’Etat ghanéen, John Jerry Rawlings, qui a donné le top le départ.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé