Aujourd'hui,
URGENT
G5 Sahel: 414 millions d'euros  annoncés pour la force conjointe du G 5 Sahel à l'issue de la conférence de haut niveau
Burkina: le directeur provincial de la police nationale du Ziro suspendu et placé sous mandat de dépôt pour affaires de mœurs (Police)
Burkina: 15 380 kg de cannabis saisis entre novembre 2017 et février 2018 (Douanes).
Culture: Ouagadougou va abriter du 27 février au 1er mars 2018 la première édition du Festival panafricain de la Série"Séries Séries" 
Israël: 750 migrants africains menacés d'expulsion en grève de la faim (RFI)
Football: Le RCK éliminé de la ligue africaine des champions après sa défaite 2 à 0 à Libreville
Football: L’EFO éliminé de la Coupe de la Confédération après sa défaite 1 à 0 contre l’Olympic Star FC du Burundi
Burkina: le journaliste Mahamadi Tiegna nommé directeur général des Editions Sidwaya (Conseil des ministres)
Burkina: Le journaliste Pascal Yemboini Thiombiano nommé  directeur général de la radiodiffusion télévision du Burkina
Mali: deux soldats français tués et un blessé dans l'explosion d'une mine artisanale (RFI)

A quelques jours de l’ouverture officielle de la campagne électorale des municipales partielles et complémentaires, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Newton Hamed Barry, a procédé ce mardi 9 mai 2017 à la remise symbolique des spécimens des bulletins de vote. Chaque parti politique doit recevoir 100 exemplaires.

La proposition de loi de l’Assemblée nationale sur le droit de grève est une «remise en cause grave des acquis des travailleurs», selon cette déclaration de l’Unité d’action syndicale du Burkina Faso, qui estime que c’est une remise en cause des libertés politiques, syndicales et de presse.

Le procès des membres de l’ex gouvernement Luc Adolphe Tiao suit son cours devant la Haute cour de justice avec son lot de surprises. Ce lundi 8 mai 2017, l’ensemble des avocats de la défense se sont déportés car pas satisfait du rejet des deux exceptions d'inconstitutionnalité qu’ils ont soulevé à l’ouverture de l’audience.

« L’actualité politique nationale est marquée ces dernières semaines par les sorties de la CODER sur la réconciliation nationale et l’ouverture du procès de Blaise Compaoré et des ministres de son dernier gouvernement. Cette agitation politique intervient dans un contexte toujours marqué par la vie chère qui tenaille les masses urbaines et rurales.  La Coalition Dytaniè rappelle et interpelle les acteurs politiques que les préoccupations au plan judiciaire et socio-économique de notre pays restent critiques et d’enjeux majeurs pour le bien-être des Burkinabè.

Le CGD veut susciter auprès des jeunes la culture de la citoyenneté et leur participation à la gestion de l’affaire publique (Ph. SM)

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a procédé au renouvellement de ses cellules dans les structures estudiantines de Bobo-Dioulasso le samedi 6 mai 2017. L’objectif de ces cellules est de susciter auprès des jeunes la culture de la citoyenneté et leur participation à la gestion de l’affaire publique.

Le 23 mai, se tiendra à Ouagadougou la deuxième session du cadre de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile. Cette session, placée sous le thème « cohésion sociale et mise en œuvre du Plan national de développement économique et sociale (PNDES) : quelles contribution des organisations de la société civile », aura pour patron le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré lui-même. En vue de la préparation de cette importante rencontre, il s’est tenu les 5 et 6 mai 2017 à Bobo- Dioulasso un forum organisé par le Conseil national  des organisations de la société civile.

Un arrêté du gouverneur de la région du Sahel restreint la circulation des engins à quatre et deux roues dans quatre localités du nord du Burkina Faso confronté à des attaques de djihadistes.

Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Jean Martin Coulibaly, et le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, ont procédé à la signature des documents pour la rétrocession des logements des écoles aux communes, ce vendredi 05 mai 2017 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie officielle de remise qui a connu la présence du gouverneur de la Région du centre, le président de l’Association des municipalités du Burkina Faso, les cadres des deux ministères ainsi que les partenaires du système éducatif.

Ce communiqué de presse de la Haute cour de justice est une réponse aux avocats de certains prévenus -Me Olivier Sur qui défend Blaise Compaoré notamment- qui jugent les procès des membres du dernier gouvernement Tiao « nul » et qui estiment qu’ils peuvent plaider même si leurs clients n’est pas là.

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a organisé une conférence de presse ce vendredi 5 mai 2017 à Ouagadougou relative à la question de la prise en charge des examens du post-primaire, du primaire et du secondaire. Le but était d’informer l’ensemble de leurs militants sur le niveau des négociations avec leur ministre de tutelle. Ils ont saisi l’occasion pour l’interpeller afin qu’il se penche «rapidement» sur leurs préoccupations.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et quelques membres de son gouvernement ont eu ce jeudi 4 mai 2017 une session de travail avec la délégation du Millénium Challenge Corporation (MCC) qui séjourne à Ouagadougou  dans le cadre de la formulation du deuxième compact. La délégation américaine était conduite par Melissa Ho, directrice des opérations du MCC pour l’Afrique et l’ambassadeur des États-Unis au Burkina, Andrew Young.

Le procès des membres du gouvernement Luc Adolphe Tiao qui devait se tenir ce 4 mai 2017 a connu son deuxième renvoi ce jeudi matin. Après son premier renvoi la semaine dernière, les avocats (commis d’office) des ministres Baba Hama et Baba Diémé ont soutenu n’avoir été commis que la veille du procès. Le procès a donc finalement été renvoyé au lundi 8 mai à 9h au Tribunal de grande instance de Ouagadougou.