Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

Le personnel de l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles écoutant attentivement leur chef de mission sur les défis à relever en 2018.

Le personnel de l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles a présenté ses vœux de bonne année à Son Excellence Madame (SE Mme) Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma, leur chef de mission ce vendredi 27 janvier 2018. Le moins que l’on puisse dire, si 2017 a été une année bien remplie, 2018 sera plus que menée au pas de charge.
Entourée d’une vingtaine de ses collaborateurs, Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma qui a pris fonction au dernier trimestre 2016 passe pour la première fois une année pleine de travail à Bruxelles. Cela permet de dresser un bilan plus exhaustif du travail abattu et d’envisager les défis.

Le jury  du concours international d’architecture pour la conception du mémorial Thomas Sankara a rendu public ce mardi 30 janvier 2018 à Ouagadougou les résultats de leur délibération. Sur quatre projets reçus, c’est celui du cabinet burkinabè d’architecture, Imhotep qui a été retenu. Le coût de son projet est estimé à 24 milliards de F CFA.

Le procès du général Gilbert Diendéré et 83 autres personnes soupçonnées d’avoir trempé dans le putsch de l’ex Régiment de sécurité présidentielle contre les autorités de la transition en septembre 2015 débute le 27 février 2018 selon un communiqué du procureur militaire, Alioun Zanré.

image d'illustration

C’est ce vendredi 26 janvier 2018 que le ministère de la Sécurité a choisi pour faire le point de la situation des efforts accomplis par ses différentes structures en 2017. Pour cette année 2018, le département que dirige le ministre d’Etat, Simon Compaoré, envisage l’exécution des actions des différents programmes. L’ouverture officielle de ce premier Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2018, placé sous le thème «politique de sécurité nationale: orientation et défis», a eu lieu ce vendredi matin à Ouagadougou en présence du premier responsable dudit département.

L’explosion d’une mine hier jeudi au centre Mali, près de la ville de Boni a occasionné la mort de 26 civils burkinabè et maliens. Dans ce communiqué, le gouvernement burkinabè a indiqué que les  victimes burkinabè ne sont pas encore identifiées et que les autorités administratives de la Région du Sahel étaient en collaboration avec les autorités maliennes dans cette optique.

Le conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 24 janvier 2018. À la sortie du conseil, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou s’est exprimé sur quelques dossiers de fonds qui ont été examinés au cours dudit conseil et sur les communications orales. Voici le compte rendu fait par la direction de la Communication et de la presse ministérielle du ministère en charge de la Communication.

Melinda Gates, co-présidente de la Fondation Bill & Melinda Gates, a été reçue en audience ce mardi 23 janvier 2018 par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Au cours des échanges, les différentes parties ont abordé les priorités de l’Etat burkinabè en matière de développement. Il s’est également, agi de mener une réflexion sur de possibles coopérations dans les secteurs de la santé, celle de la mère et de l’enfant en particulier, de l’agriculture et bien d’autres domaines.

Entamé un peu plus tôt dans la matinée de ce samedi 20 janvier 2018, le 1er congrès ordinaire de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa) a connu son dénouement en fin d’après-midi ce même jour. Les militants dudit parti, venus des quatre coins du Burkina Faso, ont réitéré leur « loyauté » à l’endroit de Djibril Bassolé en tant que leader de la NAFA. 

Réunie en session extraordinaire le samedi 20 et le dimanche 21 janvier 2018 pour examiner la situation sociopolitique et économique du Burkina,  le mouvement Citoyen Africain pour la Renaissance (CAR), soucieuse de la sauvegarde du cadre démocratique, de la quiétude sociale et de la cohésion nationale, et après analyse de la situation, rend publique la déclaration dont la teneur suit :

Dans ce communiqué, Le Faso Autrement donne sa lecture de la crise scolaire qui paralyse le système éducatif du Burkina Faso.

Ce jeudi 18 janvier 2018, les 6 syndicats de la santé et le gouvernement s’étaient donné à nouveau rendez-vous. Cette autre rencontre avait pour ambition d’aboutir à un consensus. S’il ressort des échanges qu’un compromis a été trouvé, il n’en demeure pas moins que la question de modalité de paiement de l’incidence financière de l’opérationnalisation de la loi sur la fonction publique hospitalière, constitue un point de désaccord entre les différentes parties.

Le collectif syndical de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) a précisé qu’il n’y a pas eu de consensus au sein de l’Unité d’action syndicale dans la désignation des représentants du mouvement syndical pour siéger au Haut conseil du dialogue social. Le collectif l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 18 janvier 2018 à Ouagadougou.