Aujourd'hui,
URGENT
Mali: le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans revendique l'attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Asie: la Corée du Nord annonce la fin de ses essais nucléaires et balistiques (RFI)
Ouagadougou: 6 morts dans une bousculade à l'issue d'un prêche d'un prédicateur musulman
Football: le Français Arsène Wenger va quitter le club anglais d'Arsenal cet été, après vingt-deux saisons
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018

Dans la nuit du dimanche 13 août dernier, la capitale burkinabè, plus précisément le Café Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé NKrumah, a connu une attaque terroriste non encore revendiquée. Ce lundi 14 août, nous avons rencontrés quelques riverains qui se sont prononcés sur cette seconde attaque après celle du 15 janvier 2016. Attaque qu’ils qualifient de trop. Ils demandent au gouvernement de redoubler de vigilance dans au plan sécuritaire.

Dans ce communiqué, la gendarmerie nationale invite les populations à vaquer à leurs préoccupations sereinement tout en restant vigilantes.

Le bilan provisoire de l’attaque terroriste qui a visé le Café Istanbul dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août 2017 est de 18 tués et d’une dizaine de blessés. Les deux terroristes ont été abattus par les forces de défense et de sécurité au cours de l’assaut. Dans la matinée de ce lundi, la police technique et scientifique et les enquêteurs avaient investi les lieux en vue de rechercher des éléments de réponses à cette attaque terroriste qui reste jusque là non revendiquée.

Depuis Bruxelles, voici la déclaration du porte-parole de la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et de la Politique de sécurité, Federica Mogherini au sujet de l’attaque terroriste au Burkina Faso.

L’attaque du café restaurant Istanbul, au cœur de Ouagadougou, a provoqué un florilège de réactions des partis politiques burkinabè que nous vous proposons de lire. L’attaque a fait 18 morts selon un bilan officiel.

Nouvelle attaque meurtrière sur l'avenue Kwamé Nkrumah, à Ouagadougou au Burkina Faso. Le café restaurant Istanbul a été pris pour cible par des assaillants dans la soirée de ce dimanche 13 août 2017. Sur les lieux de l’attaque ce lundi matin, nous avons rencontré le parqueur dudit restaurant. Selon son témoignage, il s’agirait de deux terroristes, l’un de teint clair et l’autre de teint noir.

Je condamne avec la plus grande énergie l'attentat ignoble qui a endeuillé Ouagadougou dans la nuit de dimanche à lundi. J'adresse mes condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

L’attaque s’est déroulée ce dimanche 13 août 2017 aux environs de 21 heures, selon un communiqué gouvernemental. Elle avait pour cible principale le restaurant «Istanbul», situé sur l’avenue Kwamé N’Krumah, à Ouagadougou, à quelques dizaines de mètres du café Cappuccino, lui-même cible d'une attaque djihadiste sanglante en janvier 2016 qui avait fait 30 morts.

 

Dans une interview qu’il a accordée récemment au magazine Fasozine — et dont nous publierons bientôt l’intégralité —, le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, a abordé entre autres les questions liées à la lutte contre le terrorisme dans notre pays. Extraits.

Une délégation de l’Union nationale des Chauffeurs routiers du Burkina, conduite par Monsieur Guy Olivier Ouédraogo, Secrétaire général de la Confédération syndicale burkinabè (CSB), a été reçue en audience ce vendredi 11 août 2017 par son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso.

Le Premier ministre Paul Kaba Thièba a reçu ce jeudi 10 août 2017 les acteurs du comité de pilotage de la Télévision numérique terrestre (TNT). Il s'agissait d’une session sur la mise en œuvre de la TNT. Le lancement se fera dans le dernier trimestre de l’année en cours. c'était en présence du Conseil supérieur de la communication, de l’Arcep, du ministère du Commerce et celui de l’Economie numérique.

Suite à l’annonce de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (URCB), d’une grève illimitée à compter de ce 9 août 2017, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, s’est empressé de rencontrer leurs représentants syndicaux pour rechercher un compromis. En sortant de la salle où se sont tenus les échanges, les représentants des chauffeurs routiers assurent qu’ils ont pris acte de la demande du Premier ministre, mais qu’il leur fallait se référer à leur base pour la conduite à tenir.

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé