Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré prendra part ce 7 juillet 2019 à Niamey au Niger, au 12e sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA). 

Les militaires et fonctionnaires de police radiés en 2011 à la suite d’une mutinerie qui a secoué le Burkina Faso, sont peut-être sur le point de voir le bout du tunnel. Le conseil des ministres du 3 juillet 2019 a en effet adopté un rapport relatif à leur situation. 

Le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a accordé une audience, ce mardi 2 juillet 2019, à une délégation des Nations Unies. Le processus électoral de 2020 dans notre pays a été le principal sujet des échanges. La délégation est venue faire le point au Chef du gouvernement, des concertations qu’elle a mené depuis un certain temps avec les acteurs du processus électoral. Il ressort de cette rencontre, la disponibilité des Nations Unies à accompagner le Burkina Faso dans l’organisation des élections à venir.

©Dr

Le président chinois Xi Jinping a présenté le vendredi 28 juin à Osaka (Japon) une proposition en trois points sur la construction d'une communauté de destin plus étroite entre la Chine et les pays africains.

©présidence du Faso

 

 La 55e session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a clos ses travaux cet après-midi, par l’élection du président de la conférence, en la personne du président nigérien, Mahamadou Issoufou. Le président Issoufou remplace ainsi le président Muhammadu Buhari du Nigeria. 

Cette déclaration de la direction du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est relative à la crise qui secoue le parti. Dénonçant des manœuvres d’une "minorité d’antidémocrates infiltrés" qui veulent imposer leur candidat, la direction annonce des mesures fortes pour assurer la bonne marche du parti.

Ce communiqué de presse sanctionne la troisième session ordinaire de l’année 2019 du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) du Burkina Faso, tenue les 27 et 28 juin 2019. 

©présidence du Faso

Ceci est la déclaration du président du Faso sur la situation du paludisme. Il a exhorté l’ensemble des Burkinabè  à une mobilisation exemplaire afin que dans nos familles, aucun cas de paludisme ne survienne. 

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré prendra part à Abuja au Nigeria, à la 55e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Le groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a tenu une conférence de presse ce jeudi 27 juin 2019 à Ouagadougou. Il s’est agi pour l’UPC de faire le bilan d’activités de ses parlementaires à mi-parcours au titre de l’année 2019.

©Photo: Aouaga.com/Montage:Fasozine

L’ancien Chef d’Etat-major général des forces armées voltaïques de 1979 à 1980 est décédé ce mercredi 26 juin 2019 à l’âge de 94 ans. Le défunt a occupé de hautes fonctions dans l’administration burkinabè et a été plusieurs reprises ministre dans les gouvernements de 1967 à 1976. 

©MPP

Dans ce communiqué, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) fait le point de la 2e session ordinaire de l’année 2019 de son Bureau politique national tenue le samedi 22 juin dernier à Ouagadougou. Outre la vie du parti, le BPN a aussi échangé sur la situation nationale.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé