Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

Le message du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, après la tragédie de Yirgou. 

Dans une déclaration en date du 4 janvier 2019, le secrétaire général de l’ONU condamne le massacre de 46 personnes (bilan officiel) survenu à Yirgou, au Burkina Faso. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est rendu samedi à Yirgou, village situé à 200 km de Ouagadougou, dans le centre-nord du Burkina Faso, où une attaque terroriste suivie de représailles contre la communauté peule, ont fait 46 morts, selon un dernier bilan officiel.

7 mois après la reprise de la coopération entre Ouagadougou et Pékin, le bilan est «satisfaisant» selon les deux parties. Dans le cadre de cette coopération, une délégation chinoise conduite par le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi séjourne à Ouagadougou du 4 au 5 janvier 2019 pour une visite de travail et d’amitié.

Photo:Infowakat

En début janvier 2019, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants Jean Claude Bouda s’est rendu dans les régions de l’Est et Centre-est (Fada N’gourma et Tenkodogo). Objectif de cette tournée: remonter le moral  du front est de la troupe.

Dans cette déclaration, l’opposition politique condamne les affrontements intercommunautaires survenus à Yirgou dans la commune de Barsalogho (Centre-nord) qui a fait officiellement une quarantaine de morts. Elle invite les Burkinabè à ne pas tomber dans le piège des terroristes.

Photo: Fasopic

Ce jeudi 3 janvier 2019, le Burkina Faso a célébré le 53ème anniversaire du soulèvement populaire qui a emporté le premier président de la Haute-Volta. Pour marquer cette date, les mouvements syndicaux se sont retrouvés dans la matinée du 3 janvier à la Bourse du travail de Ouagadougou, sous l’égide de l’Unité d’action syndicale (UAS), pour passer à la loupe la loi de finance 2019 ainsi que la situation sociale.

Ceci est le message du Nouvel an de l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP).

Dans son message de nouvel an, l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA), invite le président du Faso, « à entamer immédiatement une large consultation des forces vives de la Nation afin de recueillir les suggestions des uns et des autres et surtout à assumer ses responsabilités et son serment ».

La mairie de Ouagadougou a interdit la tenue le 31 décembre dernier, d'une activité dénommée la nuit de la sape. Pour le maire de la ville de Ouagadougou, sa commune ne saurait tolérée un tel événement dans un contexte où les autorités ont invité toute la population à la retenue.

Ceci est le message de fin d’année 2018 et du nouvel an du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé