Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

La crise sécuritaire dans la province du Bam, l'annonce du Premier ministre concernant l’impôt unique sur le traitement de salaire (IUTS), le rapport du Réseau national de lutte anti- corruption sur l'état de la corruption ainsi que la demande « du soutien du président du Faso à des opérateurs économiques » ;  sont les sujets qui étaient au menu du point de presse hebdomadaire  de l'opposition politique ce mardi 1er  octobre 2019.

Le nouvel ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade a rencontré la presse nationale et internationale le jeudi 19 septembre 2019 à la résidence de France à Ouagadougou. Objectif : se présenter officiellement aux médias et présenter ses priorités en tant que nouveau représentant de l’Hexagone au Burkina. Morceaux choisis de son entretien avec les journalistes.

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a présenté ce dimanche en fin de matinée, à la résidence de l’ambassadeur de France, ses condoléances et celles du peuple burkinabè à la France, suite au décès de l’ancien président Jacques Chirac.

image d'archives

La troisième session ordinaire du bureau politique national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)  s'est tenue le samedi 28 septembre 2019 à Ouagadougou.  Cette session ayant réuni les membres de bureau des différentes provinces, avait pour objectif « de passer en revue l'actualité nationale en vue d'informer les membres et de recevoir leurs diverses préoccupations ». Les mouvements d'humeur  en l’occurrence celui du secteur de  la santé ont été examinés par les participants.

Lancé officiellement le 28 septembre 2019 à Ouagadougou, le Mouvement pour le Burkina du Futur (MBF), nouveau parti dont l’emblème est le bélier dit vouloir travailler à l’unité nationale.

«Face à la chienlit dans la gestion du pouvoir, restons mobiliser pour un changement véritable». C’est sous ce thème que s'est tenu le deuxième congrès ordinaire du mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR) le week-end dernier à Ouagadougou. Un congrès qui a permis au mouvement de renouveler ses instances dirigeantes et d'appeler le général Yacouba Isaac Zida, ancien Premier ministre sous la Transition, à rejoindre le pays pour la conquête du pouvoir en 2020.

Le jeudi 26 septembre 2019, l’Ambassade de la République populaire de Chine et le ministère burkinabè des infrastructures ont co-organisé un séminaire sur le parcours des infrastructures de la Chine. Les participants ont eu l’occasion de s’imprégner des grandes avancées tant techniques que technologiques de la Chine dans ledit domaine et de scruter la perspective d’une collaboration plus étroite.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présenté la situation sécuritaire de son pays, ce 26 septembre 2019, devant la Commission de consolidation de la paix de l’Organisation des Nations unies. Roch Marc Christian Kaboré a salué de la tenue de cette réunion consacrée à son pays qui traverse une situation sécuritaire et humanitaire sans précèdent.

L’ambassade d’Arabie Saoudite a célébré sa 89e fête nationale le 23 septembre 2019 à Ouagadougou. Aux côtés des autorités burkinabè, le Dr Waleed Alhamoudi, ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite près le Burkina Faso a indiqué le royaume connait une renaissance et un essor inégalé dans tous les domaines dans le but de réaliser le plan "Vision 2030". Un programme de réformes socio-économiques mis en place par le gouvernement saoudien comprenant des objectifs stratégiques pour faire du royaume, un modèle réussi et novateur à tous les niveaux.

 Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) à l’issue de son congrès extraordinaire tenu le dimanche 22 septembre 2019 à Ouagadougou a procédé à l’exclusion de 17 de ses militants dont plusieurs cadres et la suspension d’une dizaine de personnes. Achille Tapsoba, 1er Vice-président de l’ex parti au pouvoir a expliqué les raisons de ces sanctions ce mardi 24 septembre au cours d’un point de presse tenu à Ouagadougou.

Le président du Faso, Roch Marc Christian a fait sa déclaration en début d’après-midi de ce mardi, à la tribune des Nations unies, dans le cadre du débat général de la 74e session ordinaire de l’Assemblée générale. Dans son message, le chef de l’Etat a présenté la situation sécuritaire au Burkina Faso et dans la sous-région, et les mesures prises par le gouvernement burkinabè en vue d’offrir de meilleures conditions de vie aux populations. Cette tribune a été également le lieu pour le président du Faso, de donner la position de son pays sur les grandes préoccupations de l’heure.

L'opposition politique a tenu son  traditionnel point  de presse ce  mardi 24 septembre 2019  à son siège de Ouagadougou. Les échanges ont été animés par Yumanli lompo, président du PNDS et Amadou Diemdioda Dicko, 4e vice-président de l’UPC. L'ordre du jour portait sur les nouvelles du front anti-terroriste, les concours directs de la fonction publique, la rentrée scolaire 2019, la tenue du forum national de la jeunesse et les propos du ministre de la fonction publique à l’encontre de la presse.