Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

image d'archives

Dans cette déclaration à l’occasion du 5e anniversaire de l’insurrection populaire, l'Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) dénonce la lenteur du traitement judiciaire. Elle invite par conséquent les acteurs de la justice « à poursuivre inexorablement et avec diligence le traitement judiciaire des événements des 30 et 31 octobre 2014 afin de rendre justice à toutes les victimes ».

L'opposition politique a tenu ce mardi 29 octobre 2019 son traditionnel point de presse. Devant les journalistes : le président du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Carlos Toé et le vice-président de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) Amadou Diemdioda Dicko. Les conférenciers du jour ont apporté la lecture de l’opposition sur les faits ayant marqués l’actualité nationale.

image d'archives

Ceci est la déclaration du Mouvement du peuple  pour  le progrès (MPP) à l'occasion du 5e  anniversaire de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

©présidence du Faso

Avant de quitter Sotchi en milieu de matinée, le président du Faso a accordé un grand entretien à la chaîne de Télévision internationale Russia Today. Il s’y est prononcé sur les enjeux du sommet, le partenariat économique avec la Russie, et sur l’implication de cette partie du monde dans la résolution de la crise sécuritaire en Afrique. Face à la presse burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a principalement dressé le bilan de cette rencontre importante, pour la Russie et pour l’Afrique. Voici l’entretien accordé à la presse nationale. 

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a pris part ce jour aux côtés des autres dirigeants du continent, à la session plénière du premier sommet Russie-Afrique. Une première saluée par l'ensemble des participants, qui y voient l'ouverture d'une nouvelle ère dans les relations entre l'Afrique et la Russie basées, sur une vision commune du futur.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a pris part en fin de matinée à la session plénière du forum économique Russie-Afrique. Ce forum qui est une première, a été marqué par les prises de parole du président en exercice de l'Union africaine, Abdel Fattah Al-Sisi, et du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

©Ouaga 24

22 militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui avaient été sanctionnés (exclus et suspendus) ont décidé de regagner les rangs du parti suites aux recommandations de l’ancien président, Blaise Compaoré, fondateur du parti. Ce lundi 21 octobre, ils l’ont fait savoir à la presse nationale, une semaine après que le bureau politique du parti ait décidé de lever les sanctions conformément au souhait de leur fondateur.

Image d'illustration

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dit soutenir les démarches du gouvernement et les directions générales dans la crise qui secoue actuellement les médias publics. Depuis plusieurs semaines, des agents de ces deux médias ont décidé de travailler selon les horaires de la Fonction publique, ce qui empêche la tenue de certaines émissions telles le JT de 20 h et les retransmissions en direct en dehors de horaires de service. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a quitté Ouagadougou ce matin pour Sotchi où il participera, les 23 et 24 octobre 2019, au premier Sommet et au Forum économique « Russie-Afrique » pour la paix, la sécurité et le développement.

L'ambassade de la Chine au Burkina Faso a convié les hommes de médias ce vendredi 19 octobre 2019  au sein de la dite ambassade, afin de présenter la situation sur les manifestations à Hong Kong  ces derniers mois. Selon le chargé d'affaire chinois, Xu Fei, il  était de leur devoir d'éclairer  l'opinion publique burkinabè sur  ces violences et dénoncer l’ingérence occidentale dans la crise.

La traditionnelle conférence de presse du gouvernement du Burkina a eu lieu ce jeudi 17 octobre 2019 à Ouagadougou. Au menu de ce point de presse : le point sur les Personnes déplacés internes (PDI), le plan d'urgence et les actions du gouvernement en faveur de ces PDI avec Marie Laurence Ilboudo/Marchal, ministre en charge de l'Action humanitaire et l'actualité nationale avec Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement.

©Premier ministère

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a présidé ce vendredi 18 octobre 2019 à Ouagadougou, la cérémonie de sortie officielle de la promotion 2017-2019 de l’Ecole Nationale d’Administration et de magistrature (ENAM) sous le thème : «L’Enarque au cœur de l’innovation pour une administration publique performante et efficace ». Ayant pour nom de baptême « Innovation », les 1641 agents se disent prêts à servir dans plusieurs secteurs de l’administration publique burkinabè et d’autres pays africains.