Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

L’Assemblée nationale, réunie en séance plénière ce vendredi 11 janvier 2019, a voté à l’unanimité des 125 votants, la loi portant prorogation de l’Etat d’urgence pour une durée de six mois à compter du 13 janvier 2019 à zéro heure. 

Le Colonel-major Moïse Minoungou a été nommé ce 10 janvier 2019, chef d'état Major général des armées. Il remplace à ce poste de patron de l’armée burkinabè, le Général de brigade Oumarou Sadou. 

Photo: UPC

L’Union nationale des jeunes de l’UPC (Union pour le Progrès et le Changement) a tenu une conférence de presse ce jeudi 10 janvier 2019 au siège du parti. Cette rencontre avec les hommes de média, présidée par le responsable  de l’union, Jean Nacoulma  a porté sur le « drame » de Yirgou et sur la situation sécuritaire.

Ceci est le compte rendu d’une réunion du Cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique tenue le 9 janvier 2019. L’opposition politique s’est prononcée sur le drame de Yirgou survenu le jour de l’an qui a fait officiellement 49 morts.

Photo: mediacongo.net

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) de la RDC a déclaré Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle avec 38,57% des voix. Il devance l’autre opposant, Martin Fayulu, qui obtient 34,8%. Celui-ci a aussitôt contesté le résultat et dénoncé un «putsch électoral».

Ceci est la chronique du gouvernement de ce mercredi 9 janvier 2019. Elle porte sur la gestion du déficit de production en période de pointe 2019-2021. Le ministère de l’Energie annonce comme mesure la mise en place à titre temporaire, d’une capacité additionnelle de 50 MW constituée de groupes électrogènes fonctionnant au fuel-oil et leurs auxiliaires.

Le gouvernement burkinabè a procédé ce mardi 8 janvier 2019 à la baisse du prix à la pompe des hydrocarbures. Le super 91 passe de 677 FCFA le litre à 657 F CFA soit une baisse de 20 FCFA et le prix du Gasoil passe de 601 FCFA le litre à 571 FCFA le litre soit une baisse de 30 FCFA. Le prix du pétrole lampant passe de 538 FCFA à 455 FCFA soit une baisse de 83 FCFA.

La Représentation nationale s'est réunie en session spéciale ce mardi 8 janvier 2019 dans l’optique de délibérer sur le projet de loi portant prorogation de l’Etat d'urgence instauré à partir du 1er janvier dans 14 provinces. La cérémonie d'ouverture a été ponctuée par le discours du président du parlement, Alassane Bala Sakandé.

Les chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que les représentants des organisations internationales et inter-africaines, sacrifiant à la tradition,  ont présenté leurs vœux de nouvel an  au président du Faso Roch Marc Christian Kabore. C’était ce mardi 8 janvier 2019 au palais présidentiel de Kosyam.

Après le drame de Yirgou qui a fait officiellement 48 morts, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) exhorte le président du Faso a décrété un deuil national pour rendre hommage aux victimes et à aller au-delà des mots pour prendre des mesures  fortes qui puissent rassurer les Burkinabè.

Dans cette déclaration, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) condamne les atrocités de Yirgou, réclame justice et exige que les auteurs de cette tragédie soient recherchés, arrêtés et punis à la hauteur de leur forfait pour que de pareils drames ne reproduisent plus dans notre pays.

Considéré comme l'un des cerveaux présumés du coup d'Etat manqué de septembre 2015 au Burkina, l'ex-ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé était à la barre ce lundi 7 janvier 2019. L’accusé conteste en bloc l’authenticité des écoutes téléphoniques qui l’accable.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé