Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

Le samedi 04 mars 2017, une délégation de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), conduite par Madame Henriette Zoumbaré/Zongo, député  du Boulkiemdé et correspondante du parti dans cette province, est allée à la rencontre des militants de Nanoro. La mission visait, entre autres, à installer les structures renouvelées du parti dans cette commune.

L’Alliance pour la défense de la patrie (ADP), lors d’une conférence de presse animée ce mercredi 9 mars 2017 à Ouagadougou, tient pour responsable le gouvernement des maux qui minent la vie de la nation notamment les attaques terroristes à répétition dans le nord et la flambée des prix de certaines denrées alimentaires.

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, a échangé avec les responsables des partis politiques lundi 6 mars 2017. Un moment qui a permis à chacune des partie d’être située sur les questions que suscite la reprise des élections municipales ou régionales dans certaines localités.



Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Newton Ahmed Barry a rencontré le 4 mars 2017 à Ouagadougou, les partis politiques et les organisations de la société civile. Cette rencontre de concertation avec les acteurs des élections municipales complémentaires et partielles du 28 mai prochain avait pour objectif de mettre tous les intervenants au même niveau d'information afin que chacun puisse définir sa stratégie pour mener à bien sa partition pour la réussite du scrutin.

Soumaïla Ouattara, premier adjoint au maire de Péni. (PHOTO SM)

Jusqu’ici il était un « maire ambulant », pour emprunter sa propre expression. A partir de ce vendredi 03 mai 2017, c’est bien dans son propre bureau que Soumaïla Ouattara, le premier adjoint au maire de Péni, signera les extraits de naissanceet non dans les marchés ou sous les arbres des écoles.

Michaëlle Jean, la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), présente à Ouagadougou dans le cadre  d’une visite de travail, a eu une séance avec le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba et quelques ministres de son gouvernement ce jeudi 2 mars 2017. A l’issue de cet entretien entre les deux délégations, la première responsable de l’OIF a indiqué que son organisation demeurera  un partenaire privilégié du Burkina Faso.

Le 25 février dernier, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba avait rencontré le monde syndical à travers l’Unité d’action syndicale (UAS) et avait livré un message ferme face aux situations récurrentes des mouvements sociaux que notre pays connait. Suite à cela, les organisations syndicales avaient souhaité faire connaitre leurs réactions à travers une prochaine réunion et cette réunion qui a eu lieu aujourd’hui, selon le ministre de la Fonction publique, leur a permis d’éponger un peu des petits malentendus et de rasséréner le climat social.

Ceci est la réponse apportée par l’Unité d’action syndicale (UAS) au Premier ministre Paul Kaba Thiéba qui avait convoqué les syndicats le 25 février dernier pour évoquer la question récurrente de la grogne sociale conduisant à la tenue «intempestive» de grèves.

Ceci est le compte-rendu de la réunion de l’Opposition politique d Burkina Faso tenue à Ouagadougou le 28 février 2017

Voici le message de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), parti du chef de file de l'opposition, à ses militants à l’occasion de son septième anniversaire.

Se sentant visé par le communiqué de la Nafa qui le rendrait responsable de la dégradation de l’état de santé du général Djibril Bassolé, actuellement détenu pour son implication présumé dans le putsch de 2015, le MPP, parti au pouvoir, répond. 

«Une délégation de la Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation nationale (Coder) conduite par son président, Maitre Gilbert Noël Ouédraogo, a rencontré ce lundi 27 février 2017, la Coalition des Forces Démocratiques pour un vrai Changement (CFDC) au bureau du Président Zéphirin Diabré. La Coder, initiatrice de la rencontre, est venue informer la CFDC de sa démarche relative à la réconciliation nationale.