Aujourd'hui,
URGENT
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire

C’est dans l’après-midi de ce mardi 17 octobre 2017, que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a regagné Ouagadougou, après avoir effectué des visites d’amitié et de travail au Sénégal et en Suisse. De cette mission, le chef de l’Etat dresse un bilan positif.

Pour appuyer les forces armées des pays partenaires de la bande sahélo saharienne dans leurs actions de lutte contre les groupes armés terroristes, la France a décidé d’équiper la force conjointe du G5 Sahel à hauteur de 8 millions d’euros (5 milliards de FCFA) de matériel. Dans ce cadre, et afin de répondre au besoin exprimé par les forces burkinabè, l’ambassadeur de France a remis du matériel militaire au bataillon qui sera déployé dans le nord du pays.

Dans cette déclaration conjointe, les groupes parlementaires MPP et Burkindlim (majorité) reviennent sur la situation au sein du groupe parlementaire UPC (opposition).

Nommé en conseil des ministres le 11 octobre dernier, le nouveau Secrétaire général du ministère, Théophile Sawadogo, a été installé le lundi 16 octobre 2017, par le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René Bagoro. Magistrat, Théophile Sawadogo remplace à ce poste, Paulin Bambara, magistrat également, qui a passé 22 mois à la tête du secrétariat général.

Ceci est le message du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement à l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination de la pauvreté 2017.

La délégation burkinabè

En fin 2016, le nombre de personnes contraintes au déplacement s’élevait à 65,6 millions, suivant la tendance à la hausse des cinq années précédentes. Et jusqu’ici, en 2017, plus de 2 millions de personnes ont fui leur pays comme réfugiés. Ces statistiques effrayantes ont été données par le Haut-commissaire aux réfugiés des Nations Unies Filippo Grandi, lors de l'ouverture de la 68è session du Comité exécutif.

Une heure après son arrivée à Genève en Suisse le dimanche 15 octobre 2017, le Président du Faso a rencontré les représentants des ONG et associations suisses intervenant au Burkina Faso. Objectif: rassurer et remobiliser ces partenaires au développement à poursuivre leurs activités au Burkina Faso.

Ce communiqué de presse est relatif à la réunion du Bureau politique national de  l’Union pour le progrès et le changement (UPC), organisée le 14 octobre dernier pour examiner la situation du parti.

A l’initiative du Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS), des partisans épousant les idéaux du défunt président du Faso ont commémoré ce 15 octobre 2017, le 30e anniversaire de son assassinat.  Ce dimanche matin, ils ont marché pour exiger que justice lui soit rendue. Dans le cortège, on notait la présence d’activistes togolais et ivoiriens.

Voici la déclaration de  Mariam  Sankara, à l’occasion de la commémoration du trentième anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara. La veuve du défunt chef de l’Etat se prononce notamment sur le projet de mémorial qui sera dédié au père de la révolution.

Le mardi 10 octobre 2017, la justice militaire a accordé une liberté provisoire au Général Djibrill Yipénè BASSOLE. Par la présente, quoique pas totalement satisfaite de la mise en application de cette liberté, la NAFA en force républicaine, prend acte.

Ce communiqué de la Chambre de contrôle de l’instruction du tribunal militaire de Ouagadougou est relatif à la liberté provisoire accordée à l’ancien ministre des Affaires étrangères Djibril Bassolé, soupçonné d’avoir trempé dans le putsch de l’Ex régiment de sécurité présidentielle (RSP) contre les autorités de la transition en 2015.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé