Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

Peuple du Burkina Faso

Chers compatriotes

Dans quelques heures, l’année 2019 nous fermera ses portes, nous introduisant ainsi en 2020. Au seuil du nouvel An, j’ai une pensée attendrie pour toutes celles et tous ceux que l’action de criminels coalisés au sein de groupes armés terroristes a plongés dans une douleur profonde.

©présidence du Faso

Le personnel de la présidence du Faso a présenté le vendredi 27 décembre dans la soirée, ses vœux de nouvel An au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et à son épouse. Au cours de cette cérémonie, la Secrétaire générale de la présidence du Faso, Mme Désirée Marie Chantal Boni/Nignan a rappelé le contexte particulier de la lutte contre le terrorisme, qui endeuille la Nation, et réaffirmé l’engagement du personnel à se tenir aux côtés du président du Faso, afin qu’il conduise à terme son contrat avec le peuple burkinabè.

©CFOP

A l'initiative de la Confédération générale du Travail du Burkina Faso (CGT/B), l'Unité  d'action syndicale (UAS) a rencontré les leaders de l'opposition politique (Cfop) le vendredi 27 décembre 2019 à son siège à Ouagadougou. L'impôt unique sur les traitements des salaires (IUTS) et l'assurance maladie universelle étaient les deux points principaux au menu des échanges.

Ceci est une déclaration du Haut Représentant / Vice-Président Josep Borrell sur les récentes attaques terroristes au Burkina Faso.

Depuis l’Europe où il a été contraint de regagner après l’émission d’un mandat d’arrêt contre lui, Guillaume Soro bat le rappel de ses troupes. 

image d'archives

Ceci est le message du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré suite à l’attaque du détachement militaire d’Arbinda qui a fait 35 civils tués et 7 militaires. La riposte des soldats ont permis la neutralisation de 80 terroristes et la saisie d’important matériel militaire.

Image d'illustration

Ceci est le message de Noël 2019 et du nouvel an 2020 du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Ceci est le message de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à l’occasion de la fête de Noël 2019.

Les autorités ivoiriennes ont émis un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro pour tentative de déstabilisation et détournement de deniers publics, selon le site de Jeune Afrique. L’ancien président de l’Assemblée nationale, qui devait regagner Abidjan ce lundi après-midi, a finalement dérouté son vol vers Accra.

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en fin de matinée de ce lundi 23 décembre, le rapport 2018 de la Cour des Comptes, remis par son Premier président Jean Emile Somda.

©présidence du Faso

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest(CEDEAO) ont adopté ce samedi à l'issue de leur session ordinaire, un plan d’action 2020-2024 pour la sécurité régionale.

Le fondateur de «Urgence panafricaniste», Kemi Seba et son assistant Djehuty ont été emmenés de leur hôtel par les forces de l’ordre du Burkina Faso samedi 21 décembre 2019, selon une annonce faite sur la page Facebook de l’activiste. Ils auraient ensuite été expulsés.