Aujourd'hui,
URGENT
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).

La Coordination des syndicats du ministère de l’Economie et des Finances (CS-MEF) a tenu une conférence de presse ce jeudi 7 juin 2018 à Ouagadougou. Ce rendez-vous avec les médias, avait pour objectif de donner un droit de réponse quant aux déclarations de Hadizatou Rosine Coulibaly/Sory, leur ministre de tutelle. Aux dires des responsables syndicaux, le gouvernement fait du « dilatoire ». Et au regard de « l’attitude méprisante » de la ministre à leur encontre, celle-ci  « gagnerait à rendre le tablier » car elle coûterait au budget de l’Etat plus de 125 millions de FCFA par an.

Le Rassemblement patriotique (RP) s’est prononcé ce jeudi 7 juin 2018 à Ouagadougou sur le débrayage des agents du ministère en charge des Finances qui défraie la chronique depuis belle lurette.  Les conférenciers ont affirmé à la presse que, si cette action perdure, le Burkina Faso «s’effondrera économiquement ».

La Première dame du Faso, Madame Sika Kaboré s’est rendue, mercredi 06 juin 2018, au Centre hospitalier universitaire (CHU) Brugmann de Bruxelles, l’un des plus grands hôpitaux publics de la capitale belge pour échanger avec les responsables sur des possibilités de partenariats avec des hôpitaux publics burkinabè et de formations spécialisées et continues pour les praticiens burkinabè.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, a accordé une audience à la députée européenne, Anna Fotyga, présidente de la commission Sécurité et Défense du Parlement européen, ce mercredi 6 juin 2018 en milieu de matinée.

La Commission européenne et le gouvernement du Burkina ont signé le 5 juin 2018, la nouvelle convention de financement d'appui budgétaire de 50 millions d'euros pour la mise en œuvre du «Programme d'urgence pour le sahel» dans le Nord du Burkina.

L’Union pour le progrès et le changement(UPC) était face à la presse ce mercredi 6 juin 2018. Les échanges entre les hommes des médias et le parti du Lion ont porté sur le bilan des activités à l’hémicycle et les activités extraparlementaires du parti au cours de la première session parlementaire 2018.

Le groupe parlementaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a fait à la presse ce mercredi 6 juin 2018 le point de sa participation à la première session parlementaire ordinaire de l’année 2018. Le vice président du groupe, le député Alphonse Nombré et ses camarades ont réagi par ailleurs à des questions d’actualité.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé, mardi 5 juin 2018, à l’ouverture des 12e Journées européennes du développement (JED) à Bruxelles, des concertations avec la classe politique burkinabè pour une révision de la loi sur le «quota genre» avant 2020.

Une délégation du ministère de la santé du Burkina Faso, conduite par madame Francine Ouédraogo, Secrétaire générale dudit ministère a séjourné du 27 mai au 2 juin 2018 en Ethiopie.  L’objectif de cette mission a été de s’enquérir de l’expérience éthiopienne en matière de soins de santé communautaire.

Le gouvernement du Burkina a tenu sa traditionnelle conférence de presse ce mardi 5 juin 2018. Au menu des échanges, la mise à plat des rémunérations salariales et les crises à répétition dans les différents secteurs, notamment au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement.

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) trouve inadmissible « l’inaction » des autorités publiques face à l’insécurité alimentaire qui toucherait une vingtaine de provinces. Il invite par conséquent le gouvernement à prendre « des mesures rapides et concrètes pour venir en aide aux populations » affectées.

Le groupe parlementaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a voté contre la loi portant nouveau code pénal. Dans cette déclaration, le président dudit groupe, le député Blaise Sawadogo explique les raisons de ce vote négatif. Les raisons sont liées essentiellement à l’abolition de la peine de mort qui viserait selon lui l’extradition de François Compaoré.