Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est rendu ce lundi 21 août 2017 à l’Assemblée nationale. Devant les députés, l’ensemble des corps constitués et autres personnalités, il a procédé à l'ouverture officielle du livre de condoléances consacré à Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale décédé le 19 aout dernier. Pour le président du Faso, l’illustre disparu était « un patriote et un homme de conviction et d’action».

PROGRAMME GENERAL DES OBSEQUES DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE DOCTEUR SALIFOU DIALLO

Alors que s’achève au Burkina Faso une semaine de grande tristesse au cours de laquelle le pays a payé un lourd tribut au terrorisme, la semaine qui s’ouvre aujourd’hui n’est déjà pas moins chargée de douleur et d’émotion. Le décès brutal, le samedi 19 août à Paris, du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, impactera sans doute durablement, au-delà de la semaine de deuil qui commence, la vie de la nation.

La dépouille du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo est attendue en principe le mercredi 23 août prochain à Ouagadougou. Et selon le 1er vice-président de l’institution, il sera inhumé à Ouahigouya, province du Yatenga, le vendredi 25 août 2017. Tel est, entre autres, l’information donnée par Me Bénéwendé Sankara à l’issue de la rencontre tenue ce dimanche 20 aout 2017 au siège de Parlement. 

Photo: lefaso.net

Pour la plupart vêtus de blanc, ces hommes et femmes ont tenu à rendre hommage aux victimes de l’attaque perpétrée contre le café Aziz Istanbul le dimanche 13 août 2017, et qui a causé 19 morts. A travers une marche silencieuse, la mémoire des disparus a été saluée par le peuple burkinabè, dans la matinée de ce samedi 19 août 2017.

On disait Guillaume Soro et Salif Diallo en froid depuis l’affaire des supposés échanges téléphoniques entre le premier et l’ancien ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, dans le cadre du putsch de septembre 2015. Mais si l’on en croit ce message du chef du Parlement ivoirien, ils s’étaient réconciliés.

Porté au perchoir de l’Assemblée nationale du Burkina Faso le 30 décembre 2015, la notoriété de Salifou Diallo — qui nous a quittés ce matin à Paris — n’est plus à faire. Dans le long périple que fut son parcours politique, son débarquement du gouvernement, en 2008, reste sans doute l’un des tournants les plus marquants de l’héritage qu’il lègue à la nation. Il avait alors suggéré d’aller «vers un régime parlementaire, qui nous éviterait une patrimonialisation de l’Etat». Retour sur cette étape à travers l’éditorial publié pour la circonstance, en juillet 2009, par fasozine.com.

Porté à la tête de l’Assemblée nationale le 30collaborateur, puis de la victoire, le 29 novembre 2015, de Roch Marc Christian Kaboré à l’élection présidentielle, s’est éteint ce 19 août à Paris.

Salifou Diallo, président du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et également président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, a tiré sa révérence ce 19 août à Paris. Pour bon nombre de personnalités du pays, c’est une grande perte pour la Nation.

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salif Diallo, est décédé, selon un communiqué du gouvernement. Le décès est survenu à Paris ce 19 août.

Quatre jours après l’attaque du restaurant Aziz Istanbul qui a fait 18 morts, les familles ont commencé à enlever les corps de leurs proches de la morgue du district sanitaire de Bogodogo pour inhumation. C’est ainsi que dans l’après-midi du jeudi 17 août, Isidore Nonga Zongo, l'une des victimes, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Gounghin en présence d’amis, parents, connaissances et collaborateurs.

A l’appel de plusieurs personnalités de la société civile, du showbiz, du monde des affaires et de la politique, une marche silencieux aura lieu ce samedi 19 août 2017 à Ouagadougou en signe de solidarité avec les familles des 18 morts et des blessés de l’attaque terroriste du café restaurant Aziz Istanbul du 13 août dernier.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé