Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

La coordination des Syndicats du ministère en charge de l’Economie et des Finances a décidé d’observer sa première semaine de grève du 18 au 22 juin prochain. Elle estime que ce débrayage est lié à l’absence de « réaction franche de la part du gouvernement ». Selon cette déclaration publiée sur sa page Facebook, la Coordination indique qu’en cas de non satisfaction de sa plateforme, elle observera une autre semaine de grève du 25 au 29 juin prochain. Cette grève intervient après la suspension de leur sit-in prévu du 11 au 15 juin, dans le but de « donner une chance à la médiation » 

Ceci est le rapport général de la  Conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat qui s’est tenue du 12 au 14 juin 2018 à Ouagadougou.

En Assemblée générale ordinaire à Ouagadougou, les évêques de la Conférence épiscopale Burkina –Niger ont rendu une visite de courtoisie au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ce jeudi 14 juin 2018 en fin de matinée, sous la conduite de leur président, Monseigneur Paul Y. Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso.

L’audience du procès du putsch manqué de septembre 2015 a repris ce jeudi 14 juin 2018 à la salle des banquets de Ouaga 2000. Après avoir rejeté la demande de renvoi de la défense formulée le mardi 12 juin dernier, le tribunal a suspendu l’audience pour la renvoyer au vendredi 29 juin 2018  pour une « bonne administration de la justice ».

Ce mercredi 13 juin, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris devait dire ce 13 juin 2018 si elle accepte la demande d'extradition formulée par le Burkina Faso à l’encontre de François Compaoré, le frère de l’ancien président burkinabè, arrêté à Paris en octobre suite à un mandat d’arrêt émis par le Burkina Faso.

 Le clap de départ de la conférence des forces vives de la nation sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics  de l’Etat  a été donné ce mardi 12 juin 2018 à la salle de conférence de Ouaga 2 000 par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. C’est au total 5 centrales syndicales et 21 syndicats autonomes en plus des forces vives (chefs coutumiers, société civile, partis politiques, etc.) qui prendront part à cette rencontre, qui prendra fin le jeudi 14 juin. 

Les Burkinabè de Suisse se sont retrouvés dimanche 10 juin en famille, à l’invitation de S. E. M l’Ambassadeur,  Représentant permanent Dieudonné W. Désiré Sougouri, en poste  à Genève depuis seulement quatre mois. Cette rencontre tenait donc lieu de prise de contact. Mais elle a également servi de cadre à la remise de distinctions à deux membres de la communauté qui ont mérité de la Nation.

Le Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation (Mena), était ce lundi 11 juin 2018 face à la presse. Au cours de cette rencontre, le Pr Ouaro s’est voulu rassurant quant à la tenue des examens de fin d’année. Foi du ministre, « les préparatifs se déroulent de manière satisfaisante ». 

Le procès du putsch manqué devrait reprendre ce mardi 12 juin 2018 avec le début de l’interrogatoire des accusés. Mai une nouvelle fois, cela n’a pu se tenir. Deux inculpés se sont retrouvés sans avocats, Relwendé Compaoré et l’ancien bâtonnier Me Mamadou Traoré dont l’avocat s’est déporté. Le tribunal a décidé de renvoyer l’audience au jeudi 14 juin prochain pour délibérer sur ces nouveaux faits.

En prélude à la conférence des forces vives sur la rémunération des agents publics qui s’ouvre ce mardi 12 juin 2018  à Ouagadougou, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a échangé avec la presse ce lundi dans la mi-journée. Le chef du gouvernement a précisé que l’exécutif est de bonne foi dans sa démarche et que toutes les questions seront abordées au cours de la session de 72 heures y compris les émoluments des hautes personnalités.

Le conseil de discipline des magistrats fait le point, dans le communiqué qui suit, des sanctions prises contre des membres du corps de la justice lors des quatre sessions tenues au cours de l’année 2018.

Cette déclaration émane du Syndicat autonome des magistrats burkinabé (Samab). Elle décrit l’ambiance délétère qui règne au sein du Conseil supérieur de la magistrature dont le conseil de discipline prend des décisions à même d’entrainer des règlements de compte internes, de nature à engendrer une fissure sans précèdent au sein de la magistrature. En rappel, le conseil de discipline du CSM a récemment révoqué un juge et mis deux autres à la retraite d’office. 

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé