Aujourd'hui,
URGENT
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés
Nouvelle-Zélande: au moins 49 morts dans une attaque de deux mosquées
Football: Paulo Duarté a dévoilé la liste des Étalons devant prendre part au match contre la Mauritanie le 22 mars, tous les cadres y sont
Algérie: le Premier ministre promet un gouvernement d’ici la semaine prochaine
Burkina: le budget 2018  dégage une épargne budgétaire de 90,19 milliards de FCFA et un besoin de financement de 396,01 milliards de FCFA
Brexit: la Chambre des communes britannique écarte une sortie de l'UE sans accord

Du 7 au 9 mars dernier à Marrakech au Maroc, une délégation composée des représentants de deux partis libéraux burkinabè à savoir l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et l’Alliance pour la Démocratie et de la Fédération/Rassemblement Démocratique (ADF/RDA) a pris part à la 15e  assemblée générale du Réseau libéral africain (RLA).

Photo: présidence du Faso

En présence des présidents Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, et Idriss Deby Itno, dont le pays était l’hôte de l’événement, les participants à la 1ère édition du Salon africain de l’Agriculture (SAFAGRI) qui s’est tenu du 12 au 15 mars 2019, ont souhaité que la manifestation soit institutionnalisée, sous l’égide de l’Union africaine.

Ceci est un communiqué de presse du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) relatif à la réaction du gouvernement sur leur rapport publié mercredi dernier. Le mouvement dit prendre « acte de l’annonce faite par le gouvernement de ce que des investigations seraient en cours et attend, comme tous les burkinabè, les résultats de ces investigations ».

Le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) a organisé un dialogue démocratique le jeudi 14 mars 2019 à Ouagadougou. Avec pour thème : « défis et enjeux des élections de 2020 », cette conférence publique avait pour objectif de susciter une « saine » émulation d'idées pouvant contribuer à garantir aux futures échéances électorales une meilleure organisation,  participation et une acceptation des résultats.

Photo: présidence du Faso/Roch Marc Christian Kaboré et Idriss Déby Itno, à Ouagadougou, le 5 février 2019

Le président du Faso, président en exercice du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) prendra part ce vendredi 15 mars à N’Djamena au Tchad, à la clôture du Salon africain de l’agriculture (SAFAGRI).

Ceci est un communiqué de presse du ministre porte parole du gouvernement burkinabè sur la publication ce mercredi 13 mars d’un rapport du MBDHP dénonçant des exécutions sommaires opérées par les forces de défense et de sécurité en février dernier dans trois départements. Pour le gouvernement, « le souci permanent des autorités et de la hiérarchie militaire dans le déroulement des opérations de défense des populations  a toujours été guidé par le respect des droits humains ».

Photo: présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce jeudi dans la matinée, le bureau de la Commission constitutionnelle. 

Image d'illustration

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement du peuple pour le Progrès (MPP) donne sa version des faits sur ce qui serait passé à Ouahigouya (Yatenga) lors de la visite du président par intérim du parti, Simon Compaoré.

Le Mouvement burkinabè des droits de l'homme et des peuples (MBDHP) en conférence de presse ce mercredi 13 mars 2019, a émis des doutes sur la présumé neutralisation de 146 terroristes en février dernier par les Forces de défenses et de sécurités dans les départements de Kain, Banh et Bomboro. Face aux hommes des médias, le MBDHP a  affirmé que «dans toutes les localités visitées, aucun combat n’aurait opposé des éléments des FDS à de présumés terroristes.»

Image d'illustration

Le ministre en charge de l’enseignement supérieur Alkassoum Maiga a présidé ce mardi 12 mars à Ouagadougou, la cérémonie de clôture du colloque sur le centenaire de la création de la colonie de la Haute-Volta (actuel Burkina Faso). Selon cette dépêche de l’Agence d’Information du Burkina (AIB), le ministre a souhaité  que les contenus des manuels de l’éducation soient revus.

le Représentant résident du département Afrique du FMI,Guy Jenkinson

Le chef du gouvernement burkinabè, Christophe Dabiré a reçu en audience dans la matinée de ce mardi 12 mars 2019, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par le Représentant résident du département Afrique, Guy Jenkinson. A sa suite, il a eu une séance de travail avec une délégation du Comité interparlementaire de l'Uemoa avec à sa tête, Janvier Yahouedeou, vice président du Comité au titre du Bénin.

Ceci est un communiqué de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) relatif à la visite au Burkina du 6 au 8 mars dernier d’une délégation du Département International du comité central du Parti Communiste Chinois (PCC).

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé