Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

MONDE

Le président gambien Adama Barrow a prêté serment le samedi 18 février 2017 au stade de Bakau de Banjul à l’occasion de la célébration de la fête de l'indépendance de son pays. Plusieurs chefs d’Etat étaient présents à cet évènement inédit dont le Sénégalais Macky Sall était l’invité d’honneur. 


Dans un stade bouillonnant, l'arrivée d'Adama Barrow debout sur sa voiture, le poing levé, a été triomphale, voir libératrice pour certains. Le nouveau président gambien a ensuite fait le tour du stade sous la clameur de la population gambienne, constituée de jeunes, de plus âgés ou encore de militaires et de membres des forces de l’ordre. Adama Barrow a ensuite prêté serment, son deuxième après celui de Dakar en catamini avant le départ de Yahyaa Jammeh.

Dans son discours de clôture, Adama Barrow a listé ses priorités en mettant l'accent sur le social : «C'est la victoire de la démocratie, une victoire qui appartient à tous les Gambiens. Nous travaillerons à améliorer la nutrition, l'accès à l'eau potable, l'éducation de base sera gratuite.» A l’occasion, le président Barrow a annoncé la libération de tous les prisonniers sans jugement.

Cette cérémonie clôt définitivement l'ère Yahya Jammeh qui préférait célébrer chaque 22 juillet sa prise du pouvoir. Cette fête populaire ouvre l'ère de «la nouvelle Gambie» plus libre souhaitée autant par le président Barrow que par le peuple gambien.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé