Aujourd'hui,
URGENT
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire

MONDE

Le prix Nobel de la Paix a été décerné cette année au président colombien Juan Manuel Santos, a annoncé le Comité Nobel dans la capitale de la Norvège, Oslo.

Il a remporté le prestigieux prix après avoir rendu possible l’accord de paix avec les rebelles colombiens des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), visant à mettre fin à 52 ans de conflit armé dans le pays.

Le président Santos a négocié, pendant quatre années, à la Havane avec la guérilla des FARC, cet accord signé officiellement avec le chef du mouvement armé Rodrigo Londoño, plus connu sous le nom de «Timochenko», le 26 septembre dernier à Carthagène en Colombie.

Mais les Colombiens, interrogés par référendum le 2 octobre ont dit «non» à l’accord avec une courte majorité (50,21% contre 49,78% pour le «oui»). Un référendum marqué par une très forte abstention.

Huit millions de couronnes suédoises, soit environ 835 000 euros, sont octroyées au lauréat d’un Nobel – s’ils sont plusieurs, ils se partagent la somme. Cet argent sert généralement à poursuivre les recherches primées dans les domaines scientifiques ou est reversée à des associations.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé