Aujourd'hui,
URGENT
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020

MONDE

Le prix Nobel de la Paix a été décerné cette année au président colombien Juan Manuel Santos, a annoncé le Comité Nobel dans la capitale de la Norvège, Oslo.

Il a remporté le prestigieux prix après avoir rendu possible l’accord de paix avec les rebelles colombiens des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), visant à mettre fin à 52 ans de conflit armé dans le pays.

Le président Santos a négocié, pendant quatre années, à la Havane avec la guérilla des FARC, cet accord signé officiellement avec le chef du mouvement armé Rodrigo Londoño, plus connu sous le nom de «Timochenko», le 26 septembre dernier à Carthagène en Colombie.

Mais les Colombiens, interrogés par référendum le 2 octobre ont dit «non» à l’accord avec une courte majorité (50,21% contre 49,78% pour le «oui»). Un référendum marqué par une très forte abstention.

Huit millions de couronnes suédoises, soit environ 835 000 euros, sont octroyées au lauréat d’un Nobel – s’ils sont plusieurs, ils se partagent la somme. Cet argent sert généralement à poursuivre les recherches primées dans les domaines scientifiques ou est reversée à des associations.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé