Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)
Burkina: Le poste forestier de Nassougou (Est) a été attaqué jeudi par des assaillants sans faire de victime (AIB)
CILSS: Roch Kaboré plaide pour la valorisation des produits forestiers non ligneux à lors de la 33e journée du Comité-inter-état (AIB)
France: Richard Ferrand a été élu président de l’Assemblée nationale

MONDE

Le président guinéen Alpha Condé a été élu ce lundi 30 janvier par ses pairs pour succéder à son homologue tchadien Idriss Déby Itno à la présidence tournante de l'Union africaine. L'ancien ministre des Affaires étrangères du Tchad, Moussa Faki Mahamat, a pour sa part été porté à la tête de la Commission.


Cette élection a été opérée à huit clos par les Chefs d'Etat africains réunis dans le cadre du 28è sommet de l'organisation panafricaine. Un sommet qui se tient à Addis Abeba, lundi 30 et mardi 31 janvier. Et c'est au cours de la cérémonie d'ouverture de ce sommet que l'élection du président guinéen aux destinées de l'UA a été annoncée.  En passant le témoin à son homologue guinéen, le président tchadien a laissé entendre, « Je tiens à féliciter mon frère, Alpha Condé, élu à la tête de l’Union africaine ». Ce dernier devra assumer sa nouvelle fonction durant un an, conformément aux statuts de l'UA.

Cette même cérémonie d'ouverture du sommet a été marquée par un certain nombre de discours dont celui de la présidente de la Commission, Nkosazana Dlamini Zuma, celui du secrétaire général des Nations unies, António Guterres, celui du président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et celui du vice-président cubain, Miguel Díaz-Canel. Le tout, avant l'intervention du nouveau président en exercice de l'organisation.

L'occasion, Mme Zuma l'a saisie pour rendre un hommage vigoureux à la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à sa présidente en exercice, Ellen Johnson Sirleaf, pour sa contribution au règlement de la crise en Gambie. Cette dernière a même reçu une distinction des mains de Idriss Déby Itno et de Nkosazana Dlamini Zuma pour s'«être tenu au côté du peuple gambien et avoir défendu les principes fondateurs de l’UA ». Annoncé, le nouveau président gambien Adama Barrow s'est fait remplacer par sa vice-présidente, Fatoumata Tambajan.

A la suite de cette cérémonie d'ouverture, est intervenue l'élection au poste de président de la Commission de l'UA qui a donné le Tchadien Moussa Faki vainqueur.