Aujourd'hui,
URGENT
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  
Covid-19: la Banque africaine de développement accorde 27 millions de dollars à l’Union africaine pour renforcer l’Initiative de réponse. 

©Dr

MONDE

Cela fait 75 ans jour pour jour que « les alliés »  débarquaient en Normandie  pour libérer les Français ainsi assiégés de la lourde occupation allemande. C’était sur les côtes normandes le 6 juin 1944 après de longues et rudes journées de batailles et de combats !

Cette année, de Portsmouth en Normandie, les cérémonies commémoratives et festives qui ont débuté le 5 juin dernier en Angleterre ont réuni plusieurs chefs d’Etats et de gouvernements de la planète ainsi que de nombreux vétérans de ce débarquement. 

La cérémonie solennelle de ce 6 juin  s’est déroulée à Colleville-sur-Mer, où le président français, Emmanuel Macron et son homologue américain, Donald Trump  ont coprésidé un hommage aux vétérans et aux morts. 

Dans ledit cimetière américain, sont inhumés précisément 9 387 soldats tombés au combat. Le débarquement de Normandie reste l’une des plus grandes batailles de la seconde guerre mondiale et une des plus grandes opérations militaires de l’histoire. L’assaut des milliers de bateaux et d’avions étaient constitués de plus de 150 000 soldats alliés, venus de 13 pays. A la fin de l’opération on a dénombré près de 10 500 morts côté Alliés et 10 000 chez les Allemands.

Prenant la parole, Emmanuel Macon a non seulement rendu hommage aux combattants français mais aux combattants de diverses origines qui se sont sacrifiés pour la liberté et la paix. « Ces milliers de soldats avaient pour la plupart une vingtaine d’années. Et pourtant ils étaient déjà loin les jours heureux de leur jeunesse. Ce qui frappe encore 75 ans après c’est le courage inouï dont ils firent preuve pour libérer une terre qui pour la plupart ils n’avaient jamais foulé. La France n’oublie pas. À nos vétérans et à leur nation, je dis merci » a déclaré le président dans son discours d’hommage.

Même si les soldats africains ne faisaient pas partie de cette opération qui a permis la libération de la France, de l’Europe et à la chute du IIIe Reich, ils étaient bel et bien sur d’autres fronts, chose qui a permis aux alliés ce débarquement réussi.

Donald Trump a pour sa part rendu hommage au patriotisme des soldats américains en ses termes : « Nous savons ce que ces hommes ont fait. Nous savons leur courage. Nous savons qu’ils sont venus ici et ont sauvé la liberté. Ils sont revenus chez eux et nous ont montré ce que c’est la liberté. Ils ont construit des familles, des entreprises, une culture nationale qui a inspiré le monde tout entier». 

Instants très émouvants pour les vétérans qui ont effectué le déplacement qui certainement assistaient à leur dernière cérémonie d’hommage.  Pour ce  75ème anniversaire du Débarquement, environ 450 vétérans se sont rendus sur les plages de Normandie. Certains sont revenus  pour la première fois depuis 75 ans.