Aujourd'hui,
URGENT
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  

MONDE

Un attentat-suicide visant un camp militaire a fait entre 37 et  50 morts mercredi matin à Gao, dans le nord du Mali, selon l'ONU.


Il y a également plusieurs dizaines de blessés, selon la porte-parole de la force de la Minusma, Radhia Achouri. Le kamikaze a gagné le camp dans une voiture bourrée d’explosifs avant de se faire exploser, explique une source onusienne.

Le camp militaire visé est celui du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), chargé de conduire des patrouilles mixtes. Il abrite les patrouilles mixtes du MOC -composées des signataires de l’accord de paix de mai-juin 2015 (forces maliennes, groupes armés pro-Bamako, ex-rébellion à dominante touareg).

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita a immédiatement décrété un deuil national de trois jours, tandis que le ministre de la Défense, Abdoulaye Maïga, se rend sur les lieux de l’attaque.