Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement

Des véhicules calcinés dans un entrepôt de la Ceni à Kinshasa, jeudi 13 décembre 2018. (Photo: Radio Okapi)

MONDE

Le principal entrepôt de la commission électorale nationale indépendante (Ceni) pour la ville de Kinshasa a pris feu cette nuit, à Kinshasa. L’incendie a détruit du matériel électoral. 

La catastrophe survient à dix jours des scrutins combinés présidentiel, législatifs national et provincial. L’ampleur des dégâts n’est pas connue, mais l’entrepôt contenait 7 000 machines à voter, des urnes, des isoloirs, des batteries et des panneaux solaires.

L’incendie se serait déclaré vers 2h du matin, heure locale [1h TU]. 

Le ministre de l’Intérieur Henri Mova qui s’est rendu sur place tôt ce jeudi matin parle de «dégâts très importants» sans plus de précision pour le moment et privilégie la piste criminelle.

«Les dégâts sont énormes. Mais, Dieu merci, le gros du matériel destiné aux 25 provinces n’était plus à Kinshasa. Donc, [ces équipements] sont déjà dans les territoires», a déclaré pour sa part Jean-Pierre Kalamba porte-parole de la Ceni à nos confrères de Radio Okapi.

 

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé