Aujourd'hui,
URGENT
France: Alexandre Benalla et les quatre autres suspects mis en examen
Politique: Zéphirin Diabré reconduit à la tête de l'UPC pour un mandat de 4 ans
Football: les Étalons juniors se qualifient pour la phase finale de la Can U20 2019 en battant le Gabon par le score de 1 à 0
Burkina: 5 800 000 tonnes de céréales attendues pour la campagne agricole 2017-2018 (Ministre de l'agriculture)
CSC: Mathias Tankoano élu président, Aziz Bamogo à la vice-présidence
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)

MONDE

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé samedi à Abidjan la conclusion d’un "accord" avec les soldats mutins dont les manifestations pour des revendications salariales ont paralysé depuis vendredi Bouaké, la deuxième ville du pays et ont gagné Abidjan.

C’est après le compte-rendu du ministre chargé de la Défense, dépêché à Bouaké pour rencontrer des représentants des mutins que le chef de l’Etat ivoirien a confirmé «son accord pour la prise en compte des revendications relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats.» «Je voudrais redire que cette manière de revendiquer n’est pas appropriée. En effet, elle ternit l’image de notre pays, après tous nos efforts de développement économique et de repositionnement diplomatique», regrette Alassane Ouattara.

Alors que le ministre ivoirien de la Défense, Alain Richard Donwahi était retenupar des soldats mutins qui rejettent les termes de l’accord dont la conclusion a été annoncée par le président, Alassane Ouattara a demandé à tous les soldats de regagner leurs casernes, «pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme.»

Il faut rappeler que la mutinerie militaire qui a commencé vendredi dans des villes de Côte d’Ivoire, avant de s’étendre à d’autres localités, a atteint samedi Abidjan, la capitale économique, où des soldats ont érigé des barricades dans les environs de l'ancien camp d’Akouédo dans la commune de Cocody, laissant entendre des tirs à l’arme automatique, selon l’AIP.

Ces soldats réclament, selon le gouvernement, le « paiement de primes », une « augmentation de salaires », une « réduction du temps à passer dans les grades » et des « éclaircissements à propos d’une supposée prime "Ecomog"»

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé