Aujourd'hui,
URGENT
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)

MONDE

Selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP), une mutinerie militaire serait en cours à Bouaké depuis la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier 2017.


Selon la même source, dans la matinée de vendredi, le corridor sud de la ville serait fermé à la circulation par des mutins dont certains tiraient en l’air avec des armes de guerre. Les premiers tirs auraient été entendus aux environs de 1h30 du matin. Pour l’heure, les soldats en question n’ont pas encore donné les raisons de leur soulèvement.

Bouaké, deuxième ville de la Côte d’Ivoire et ex-fief de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, avaient connu en novembre 2014 une mutinerie de soldats  qui réclamaient de meilleures soldes et l’avancement de milliers d’entre eux, conformément aux accords de Ouagadougou de 2007.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé