Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

MONDE

Selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP), une mutinerie militaire serait en cours à Bouaké depuis la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier 2017.


Selon la même source, dans la matinée de vendredi, le corridor sud de la ville serait fermé à la circulation par des mutins dont certains tiraient en l’air avec des armes de guerre. Les premiers tirs auraient été entendus aux environs de 1h30 du matin. Pour l’heure, les soldats en question n’ont pas encore donné les raisons de leur soulèvement.

Bouaké, deuxième ville de la Côte d’Ivoire et ex-fief de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, avaient connu en novembre 2014 une mutinerie de soldats  qui réclamaient de meilleures soldes et l’avancement de milliers d’entre eux, conformément aux accords de Ouagadougou de 2007.