Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Yacouba Sawadogo, 78 ans, a reçu lundi 24 septembre le prix Right Livelihood, également appelé prix nobel alternatif(Oméga Fm)
Burkina: chaque député va contribuer à hauteur d'un million de F CFA pour lutter contre le terrorisme
Soum: trois gendarmes tués dans une embuscade dans la zone de la mine d'or d'Inata
Soum: trois personnes dont le fils du responsable de la mine d'or d'Inata enlevées par des hommes armés non identifiés
Burkina: le Laboratoire énergies renouvelables et efficacité énergétique, a mis au point, du charbon à base de tourteaux d’anacarde (AIB)
Bénin: le gouvernement recule sur la hausse du prix d'internet
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)

MONDE

Emmanuel Ramazani Shadary, sera le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition au pouvoir en RDC, à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, selon une annonce faite par Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais et membre du FCC, ce mercredi 8 août 2018, date butoir pour le dépôt des candidatures au scrutin présidentiel.

Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, né en 1960 dans la province du Maniema (est de la RDC). Il est marié et père de huit enfants. Il tentera de s’installer dans le fauteuil présidentiel en remplacement du président Kabila, dont il est l’un des plus fidèles lieutenants et qui ne pouvait pas se représenter d’après la Constitution.

Député élu en 2006 et 2011 dans la circonscription de Kabambare, dans le Maniema, où il est né, Ramazani Shadary exerce depuis début 2018 les fonctions de secrétaire permanent du PPRD, le parti présidentiel. 

Auparavant, il a dirigé le groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée nationale, avant d’assumer les fonctions de coordonnateur de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Frappé en 2017 par des sanctions de l’UE pour violations des droits de l’Homme, M. Ramazani Shadary va devoir affronter une dizaine de candidats dont l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, Félix Tshisekedi ou encore Vital Kamhere. 

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé