Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

MONDE

Ce jeudi le leader historique de Boko Haram, Abubakar Shekau, a contesté dans une nouvelle vidéo les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles son groupe a été chassé de la forêt de Sambisa.


La vidéo, qui aurait été tournée le 25 décembre dernier, dure 25 minutes et montre Abubakar Shekau entouré de combattants cagoulés et armés. «Nous sommes en sécurité, nous n’avons été chassés de nulle part. Et les tactiques et les stratégies ne peuvent pas révéler notre position, sauf si Allah le veut», y affirme Shekau.
Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari avait affirmé que l'armée nigériane a infligé un « écrasement » à la secte islamiste Boko Haram.

L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.

Des mensonges, selon le chef islamiste, qui tance les autorités du pays : «Vous ne devriez pas mentir aux gens. Si vous nous avez écrasés, comment pouvez-vous me voir ainsi ? Combien de fois nous avez-vous tués?».

Aboubacar Shekau promet aux Nigérians que la guerre est loin d’être terminée. «Oh peuple du Nigeria, vous n’avez pas encore de répit », lance encore le chef djihadiste. Et de conclure : « Notre but est d’établir un califat islamique et nous avons notre propre califat, nous ne faisons pas partie du Nigeria ».

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé