Aujourd'hui,
URGENT
Football: le Maroc officialise sa candidature pour l'organisation de la Coupe du monde de 2026
Burkina: la Fondation Bill & Melinda Gates va investir près de 24 milliards de F CFA dans le secteur de la santé(Melinda Gates)
Coopération: La Suède offre au Burkina 102 milliards de FCFA pour la consolidation de la démocratie sur la période 2018-2022 
Kenya: des ingénieurs de l'université de Nairobi mettent en place le premier satellite du Kenya, qui sera lancé dans deux mois.
Burkina: le prix de "vente maximum"du décodeur ou adaptateur de base  TNT  fixé à 10 000 FCFA à Ouagadougou et Bobo (ministère du commerce)
Musique: décès à 78 ans de la légende sud-africaine du jazz, le trompettiste Hugh Masekela (RFI)
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.

MONDE

Ce jeudi le leader historique de Boko Haram, Abubakar Shekau, a contesté dans une nouvelle vidéo les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles son groupe a été chassé de la forêt de Sambisa.


La vidéo, qui aurait été tournée le 25 décembre dernier, dure 25 minutes et montre Abubakar Shekau entouré de combattants cagoulés et armés. «Nous sommes en sécurité, nous n’avons été chassés de nulle part. Et les tactiques et les stratégies ne peuvent pas révéler notre position, sauf si Allah le veut», y affirme Shekau.
Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari avait affirmé que l'armée nigériane a infligé un « écrasement » à la secte islamiste Boko Haram.

L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.

Des mensonges, selon le chef islamiste, qui tance les autorités du pays : «Vous ne devriez pas mentir aux gens. Si vous nous avez écrasés, comment pouvez-vous me voir ainsi ? Combien de fois nous avez-vous tués?».

Aboubacar Shekau promet aux Nigérians que la guerre est loin d’être terminée. «Oh peuple du Nigeria, vous n’avez pas encore de répit », lance encore le chef djihadiste. Et de conclure : « Notre but est d’établir un califat islamique et nous avons notre propre califat, nous ne faisons pas partie du Nigeria ».