Aujourd'hui,
URGENT
France: Alexandre Benalla et les quatre autres suspects mis en examen
Politique: Zéphirin Diabré reconduit à la tête de l'UPC pour un mandat de 4 ans
Football: les Étalons juniors se qualifient pour la phase finale de la Can U20 2019 en battant le Gabon par le score de 1 à 0
Burkina: 5 800 000 tonnes de céréales attendues pour la campagne agricole 2017-2018 (Ministre de l'agriculture)
CSC: Mathias Tankoano élu président, Aziz Bamogo à la vice-présidence
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)

MONDE

Une trentaine de combattants de Boko Haram de la région de Diffa au sud-est du Niger se sont rendus, armes en mains, aux autorités nigériennes.


D’après les autorités nigériennes des ressortissants nigériens désertent en masse des rangs de Boko Haram, qui mène des attaques meurtrières depuis février 2015 contre le Niger.  « Trente-et-un jeunes de Diffa enrôlés il y a quelques années dans les effectifs de Boko Haram ont fait reddition », a ainsi déclaré le 27 décembre le ministre nigérien de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, à l’issue d’une visite à Diffa, ville proche du nord-est du Nigeria, bastion de Boko Haram.  « Ils se sont rendus un à un et sont actuellement retenus dans un centre sécurisé », assure de son côté une source sécuritaire. Parmi eux, on compte 26 hommes et trois femmes. Une «quatrième femme de nationalité nigériane » s’est également rendue aux autorités de Diffa, a-t-elle ajouté. Les jeunes qui se sont rendus pourront bénéficier d’une amnistie et bénéficieront d’un programme de déradicalisation et de projets de réinsertion socio-économique.

C’est la première fois que les autorités nigériennes, dont le pays est attaqué par Boko Haram depuis février 2015, font état de désertion de ressortissants nigériens des rangs de Boko Haram. En janvier 2015, un responsable municipal de Diffa, avait signalé des départs de nombreux jeunes qui étaient de plus en plus attirés par les offres de Boko Haram qui leur propose jusqu‘à 300.000 francs CFA par mois environ 500 dollars par mois.

Le Niger, le Tchad et le Nigeria ont lancé quasi simultanément en juillet des opérations de ratissage contre les fiefs de Boko Haram, selon l’armée du Niger. En octobre, le gouvernement du Niger, a déclaré que ces opérations avaient donné des résultats décisifs, notamment en libérant plusieurs localités autrefois occupées par Boko Haram.

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé