Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 
Football: Les Étalons rétrogradés au 9e rang africain et classés 57e au niveau mondial (Classement Fifa février 2018)
Ethiopie: démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn
Burkina: Une marche le 15 mars contre «le pillage du foncier» par les sociétés immobilières (AIB)
Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa endosse les habits de président après la démission de Zuma
Allemagne: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se rend à Munich pour la 54ème Conférence sur la sécurité.
Présidence: Domba Jean Marc Palm, directeur de recherche à la retraite,  nommé Président du Haut Conseil du dialogue social.
Présidence: le journaliste Auguste Marie Romain Bambara nommé directeur de la Communication de la présidence du Faso.
Justice: L’audience devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré initialement prévue le 7 mars a été reportée au 28 mars 
Nigeria: 60 ans de prison pour un combattant de Boko Haram (BBC)

MONDE

Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari a fait état de ce que l'armée nigériane a infligé un «écrasement» à la secte islamiste Boko Haram. L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.


Mais voilà que cette dernière vient de prendre le dessus. C'est du moins, ce qu'a annoncé le président Buhari en ces termes : « Le chef d’état-major de l’armée m’a appris que le camp était tombé vers 13h35 le vendredi 22 décembre et que les terroristes étaient en fuite, n’ayant nulle part où aller ».  Et d'ajouter, « Je suis ravi et très fier des braves soldats de l’armée nigériane, après avoir appris la nouvelle tant attendue et gratifiante de l’écrasement final des terroristes de Boko Haram dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa ».

Dans son communiqué annonciateur de cette « nouvelle tant attendue », le chef de l’Etat nigérian a tenu à saluer « la détermination » des militaires « qui ont finalement pénétré et écrasé ce qu’il restait des insurgés de Boko Haram au +Camp Zéro+, situé au cœur de la forêt de Sambisa.»

Rappelons que cette opération musclée de l'armée nigériane a également permis la libération le mercredi dernier, de 1 880 civils des mains de Boko Haram dont plus de 500 combattants ont été capturés au cours de la semaine écoulée dans cette forêt de Sambisa.

Pour la suite de la guerre contre Boko Haram, « Les efforts doivent s’intensifier pour localiser et libérer nos filles de Chibok encore en captivité », a indiqué le président Muhammadu Buhari qui a émis le vœu que les éléments de la secte qui viendraient à être mis aux arrêts, « soient traduits devant la justice».