Aujourd'hui,
URGENT
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)
Ouagadougou:  l'échangeur du nord ouvert à la circulation le 15 novembre 2018
Burkina: près 700 000 femmes ont bénéficié de la gratuité de l’accouchement (président du Faso)
Cameroun:  Paul Biya  a prêté serment pour son 7e mandat
Ouagadougou: un accident fait 3 morts et 7 blessés graves (Lefaso.net)

MONDE

Observatrice de la crise malienne et auteur de l’essai «La démocratie des 3K et le maître de l’Elysée : Koulouba-Kati-Kidal», Mariam Dicko salue le retour au Mali de l’ex-président Amadou Toumani Touré (ATT), après cinq années d’exil au Sénégal.

ATT a été renversé le 22 mars 2012 par  des militaires qui lui reprochaient sa gestion molle de la rébellion touareg dans le Nord du pays. L’ex-chef d’Etat se réfugie alors, un mois plus tard, dans la capitale sénégalaise, Dakar, avec sa famille. Ce coup d’Etat  affaiblit, selon des experts, l’armée malienne. Conséquence : les rebelles touaregs et les groupes djihadistes liés à Al-Qaïda se renforcent et occupent toute la partie nord du pays. La France, à qui l’écrivaine Mariam Dicko dit merci, a été obligée, en 2013, d’intervenir pour sauver le pays.

Pour l’auteur de La démocratie des 3K et le maitre de l’Elysée : Koulouba-Kati-Kidal, paru en 2013, le retour au Mali d’ATT est un vœu exaucé par le Dieu Tout Puissant Allah. «L'arbre ne peut jamais cacher la forêt », affirme-t-elle. Pour Mme Dicko, le retour du «vaillant et courageux citoyen exemplaire ATT» est la preuve que l’union est l’une des solutions à la crise malienne. Citant une sagesse moaga «Le gourdin n’a  jamais rassemblé les pintades», l’écrivaine  fait savoir que le  peuple malien est à féliciter pour ce geste de dialogue et de réconciliation, bénéfique à la nation toute entière. «Je souhaite que ce geste serve de leçon à toute l'Afrique», clame-t-elle.