Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Cinq jeunes dont une fille qui seraient impliqués dans le présumé viol d'une lycéenne à Ouagadougou déférés ce lundi (Oméga Fm)  
Culture: La 19e SNC se tiendra sous le thème : « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ». 
Burkina: La 19e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) se déroulera, du 24 au 31 mars 2018 à Bobo Dioulasso
Nécro: Décédé ce 18 février, le cinéaste Idrissa Ouédraogo sera inhumé le mardi 20 février au cimetière de Gounghin
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 
Football: Les Étalons rétrogradés au 9e rang africain et classés 57e au niveau mondial (Classement Fifa février 2018)
Ethiopie: démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn
Burkina: Une marche le 15 mars contre «le pillage du foncier» par les sociétés immobilières (AIB)
Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa endosse les habits de président après la démission de Zuma
Allemagne: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se rend à Munich pour la 54ème Conférence sur la sécurité.

MONDE

Le gouvernement sud-africain s’apprête à soumettre au Parlement un projet visant le retrait du pays de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé le ministre de la Justice, Michael Masutha.

 

C’est dans une lettre adressée aux Nations unies et signée par la ministre des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane, que Pretoria explique les raisons qui l’ont conduit à prendre une telle décision. Il y estime que « ses obligations au regard de la résolution pacifique des conflits étaient parfois incompatibles avec l’interprétation donnée » par la CPI Conformément à la procédure, le retrait sera effectif un an après que les Nations unies ont reçu notification du retrait.

En 2015, le gouvernement sud-africain avait permis au président soudanais, en visite dans le pays, d’échapper à une arrestation de la CPI. Ce qui lui avait valu de vives critiques des organisations de défense des droits de l’homme. Omar el-Béchir avait quitté l’Afrique du Sud, à la fin d’une réunion de l’Union africaine, alors qu’un juge sud-africain muni d’un mandat d’arrêt de la CPI cherchait à le faire arrêter.

A signaler que mardi, le président burundais, Pierre Nkurunziza, a promulgué une loi autorisant le pays à se retirer de la CPI.