Aujourd'hui,
URGENT
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque

MONDE

Deux ministres ont été débarqués du gouvernement ivoirien à la faveur d’un remaniement intervenu ce vendredi 25 novembre 2016.

 

« Il est mis fin aux fonctions de Monsieur Abdallah Albert Toikeusse Mabri, en qualité de Ministre des Affaires étrangères et Monsieur Konan Gnamien, en qualité de Ministre de l’Habitat et du logement social », a annoncé M. Gon Coulibaly, Secrétaire général du gouvernement, ce vendredi 25 novembre 2016, au palais présidentiel au Plateau.

Il a également précisé que «Monsieur Marcel Amon-Tanoh, Ministre, Directeur de cabinet du Président de la République est chargé d’assurer l’intérim du ministre des Affaires Étrangères», et que «Monsieur Mamadou Sanogo, Ministre de la Construction et de l’urbanisme, est chargé d’assurer l’intérim du Ministre de l’Habitat et du logement social

Aucune explication n’a été avancée. Mais selon la presse ivoirienne, ces limogeages s’expliquent par la volonté des deux hommes, tous chefs de partis membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), de présenter des candidatures de leurs formations politiques respectives (UDPCI et UPCI) aux prochaines législatives.