Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

MONDE

Décédé vendredi soir à La Havane à l’âge de 90 ans, le «commandant en chef de la Révolution cubaine» doit être incinérée samedi, selon son frère Raul Castro, qui lui a succédé au pouvoir en 2006.

 

«Le commandant en chef de la Révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir. L’organisation de l’hommage funèbre qui lui sera donné sera précisée ultérieurement», a déclaré Raul Castro dans cette brève allocution conclue par un «Hasta la victoria, siempre» (Jusqu’à la victoire, toujours!).

Héros pour certains, dictateur pour d’autres, le « Lider Maximo », il a tenu son île d’une main de fer depuis la révolution de 1959 et défié la superpuissance américaine pendant plus d’un demi-siècle. Mais très affaibli par une hémorragie intestinale, il avait cédé le pouvoir à son frère Raul à partir de 2006, puis avait abandonné en avril 2011 ses dernières responsabilités officielles, en cédant son poste de premier secrétaire du Parti communiste de Cuba (PCC) à Raul, numéro deux du parti depuis sa fondation en 1965. Il y a deux ans, Cuba et les États-Unis avaient opéré un rapprochement historique.

A l’annonce de sa mort, des centaines de personnes, des exilés cubains notamment, sont descendues dans les rues de Miami, aux États-Unis pour fêter, tandis que, dans le monde, les réactions se multipliaient.