Aujourd'hui,
URGENT
Football: Salitas FC logé dans le groupe B de la Coupe de Confédération avec Etoile du sahel, CS Sfaxien et Enugu Rangers   
Burkina: Christophe Joseph Marie Dabiré nommé Premier ministre en remplacement de Paul Kaba Thiéba
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»

MONDE

Alors que la tenue du second tour de la présidentielle libérienne devait se tenir ce 7 novembre 2017, la Cour suprême a annoncé ce lundi 6 novembre la suspension du scrutin. Cette deuxième étape de l’élection présidentielle devait opposer l’ex footballeur Georges Weah au vice-président Joseph Boakai.

Cette décision de la Cour suprême faisant cas de l’annulation du processus électoral au Libéria fait suite, selon les propos du président de la Cour suprême au fait que la Commission électorale nationale ait «fixé une date et préparé la tenue du second tour sans avoir au préalable examiné les plaintes faisant état d’irrégularités et de fraudes massives». Les plaintes dont fait cas ici Francis Korkpor, président de la Cour suprême, sont celles du candidat arrivé en troisième position au premier tour, Charles Brumskine.
 
En conséquence, il est interdit à cette dernière de « tenir le second tour de l'élection jusqu'à ce qu'elle ait examiné les recours » a déclaré au cours d'une audience Francis Korkpor. Ainsi, pour cette institution, il conviendrait de mener des enquêtes sur ces accusations de fraude.

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé