Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

MONDE

Un attentat-suicide perpétré dans la capitale somalienne en milieu d’après-midi du samedi 14 octobre a entrainé la mort d’au moins 276 personnes.

C’est sur le carrefour PK5 situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé grâce à ses magasins et hôtels, que l’explosion a été occasionnée par un camion bourré d’explosifs. L’hôtel Safari qui semblait être particulièrement visé, serait complètement détruit et cacherait encore des victimes sous ses ruines.

Selon Ibrahim Mohamed, un haut responsable de la police somalienne, «Il est très difficile d’avoir un chiffre précis parce que les corps des morts ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d’entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterrés ». Mais, dira-t-il, « nous avons confirmé pour l’instant 276 (morts), la plupart brûlés au point de ne pas être reconnaissables. Le bilan des morts peut être encore plus élevé, car il y a plus de 300 blessés, pour certains d’entre eux grièvement».

A noter que ce « pire attentat » survient seulement deux jours après la rencontre entre le chef du Commandement Afrique des États-Unis et le président somalien à Mogadiscio ; mais également deux jours après la démission surprise du ministre de la Défense et du chef de l’armée.

Si cet attentat n’a pas encore été revendiqué, les regards accusateurs sont tournés vers le groupe ultra-radical, Al-Shabaab qui a intensifié ces derniers jours des attaques contre les bases de l’armée dans le Sud et le Centre de la Somalie.

Et c’est justement contre les attaques meurtrières et les invasions de ce groupe, que l’armée somalienne travaille de concert avec la force de l’Union africaine (AMISOM) qui compte 20 000 hommes, mais aussi avec l’armée américaine. Cette dernière s’est davantage engagée militairement cette année en Somalie avec des frappes aériennes et avec l’aide à la formation des éléments de l’armée somalienne.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé