Aujourd'hui,
URGENT
Média: le prix Albert-Londres décerné à la journaliste du «Monde» Elise Vincent pour ses reportages sur le jihadisme et la radicalisation
Média: Emeline Zougmoré de la RTB/radio sacrée meilleure journaliste 2018 
Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 % pour un 7e mandat (Officiel)
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée

MONDE

Un attentat-suicide perpétré dans la capitale somalienne en milieu d’après-midi du samedi 14 octobre a entrainé la mort d’au moins 276 personnes.

C’est sur le carrefour PK5 situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé grâce à ses magasins et hôtels, que l’explosion a été occasionnée par un camion bourré d’explosifs. L’hôtel Safari qui semblait être particulièrement visé, serait complètement détruit et cacherait encore des victimes sous ses ruines.

Selon Ibrahim Mohamed, un haut responsable de la police somalienne, «Il est très difficile d’avoir un chiffre précis parce que les corps des morts ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d’entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterrés ». Mais, dira-t-il, « nous avons confirmé pour l’instant 276 (morts), la plupart brûlés au point de ne pas être reconnaissables. Le bilan des morts peut être encore plus élevé, car il y a plus de 300 blessés, pour certains d’entre eux grièvement».

A noter que ce « pire attentat » survient seulement deux jours après la rencontre entre le chef du Commandement Afrique des États-Unis et le président somalien à Mogadiscio ; mais également deux jours après la démission surprise du ministre de la Défense et du chef de l’armée.

Si cet attentat n’a pas encore été revendiqué, les regards accusateurs sont tournés vers le groupe ultra-radical, Al-Shabaab qui a intensifié ces derniers jours des attaques contre les bases de l’armée dans le Sud et le Centre de la Somalie.

Et c’est justement contre les attaques meurtrières et les invasions de ce groupe, que l’armée somalienne travaille de concert avec la force de l’Union africaine (AMISOM) qui compte 20 000 hommes, mais aussi avec l’armée américaine. Cette dernière s’est davantage engagée militairement cette année en Somalie avec des frappes aériennes et avec l’aide à la formation des éléments de l’armée somalienne.

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé