Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

MONDE

Au moins 50 morts et 400 blessés, c’est le bilan de la tuerie de masse survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Las Vegas, aux Etats-Unis. La plus meurtrière de l'histoire du pays en dehors des périodes de guerre.

Au moins cinquante morts et quatre-cents blessés suite à la fusillade survenue en plein festival de musique country dimanche soir. Les premiers coups de feu se sont fait entendre à 22h08 (7h08 du matin à Paris). Un homme posté au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay a tiré sur les spectateurs d'un concert qui se déroulait en contrebas. Pris en tenaille, entre les tirs et le bâtiment, les festivaliers ont paniqué. Certaines victimes sont mortes sous les balles. D'autres ont péri piétinées dans le mouvement de foule.

Le tireur, Stephen Paddock, un homme blanc de 64 ans, résident de la ville et dont les motivations restent à déterminer, s'est vraisemblablement tué avant l'arrivée des forces de l'ordre dans la chambre d'hôtel où il se trouvait, a annoncé lundi le shérif de la ville. «Nous pensons que l'individu s'est tué avant notre arrivée» dans la pièce, a déclaré le shérif Joseph Lombardo à la presse. Le tireur avait au moins huit armes à feu dans sa chambre, selon la police.

Cette fusillade tragique est devenue la plus meurtrières jamais commise aux Etats-Unis (en dehors des périodes de guerre).