Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

MONDE

Au moins 50 morts et 400 blessés, c’est le bilan de la tuerie de masse survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Las Vegas, aux Etats-Unis. La plus meurtrière de l'histoire du pays en dehors des périodes de guerre.

Au moins cinquante morts et quatre-cents blessés suite à la fusillade survenue en plein festival de musique country dimanche soir. Les premiers coups de feu se sont fait entendre à 22h08 (7h08 du matin à Paris). Un homme posté au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay a tiré sur les spectateurs d'un concert qui se déroulait en contrebas. Pris en tenaille, entre les tirs et le bâtiment, les festivaliers ont paniqué. Certaines victimes sont mortes sous les balles. D'autres ont péri piétinées dans le mouvement de foule.

Le tireur, Stephen Paddock, un homme blanc de 64 ans, résident de la ville et dont les motivations restent à déterminer, s'est vraisemblablement tué avant l'arrivée des forces de l'ordre dans la chambre d'hôtel où il se trouvait, a annoncé lundi le shérif de la ville. «Nous pensons que l'individu s'est tué avant notre arrivée» dans la pièce, a déclaré le shérif Joseph Lombardo à la presse. Le tireur avait au moins huit armes à feu dans sa chambre, selon la police.

Cette fusillade tragique est devenue la plus meurtrières jamais commise aux Etats-Unis (en dehors des périodes de guerre).