Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

MONDE

Au moins 50 morts et 400 blessés, c’est le bilan de la tuerie de masse survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Las Vegas, aux Etats-Unis. La plus meurtrière de l'histoire du pays en dehors des périodes de guerre.

Au moins cinquante morts et quatre-cents blessés suite à la fusillade survenue en plein festival de musique country dimanche soir. Les premiers coups de feu se sont fait entendre à 22h08 (7h08 du matin à Paris). Un homme posté au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay a tiré sur les spectateurs d'un concert qui se déroulait en contrebas. Pris en tenaille, entre les tirs et le bâtiment, les festivaliers ont paniqué. Certaines victimes sont mortes sous les balles. D'autres ont péri piétinées dans le mouvement de foule.

Le tireur, Stephen Paddock, un homme blanc de 64 ans, résident de la ville et dont les motivations restent à déterminer, s'est vraisemblablement tué avant l'arrivée des forces de l'ordre dans la chambre d'hôtel où il se trouvait, a annoncé lundi le shérif de la ville. «Nous pensons que l'individu s'est tué avant notre arrivée» dans la pièce, a déclaré le shérif Joseph Lombardo à la presse. Le tireur avait au moins huit armes à feu dans sa chambre, selon la police.

Cette fusillade tragique est devenue la plus meurtrières jamais commise aux Etats-Unis (en dehors des périodes de guerre).