Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

MONDE

Au moins 50 morts et 400 blessés, c’est le bilan de la tuerie de masse survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Las Vegas, aux Etats-Unis. La plus meurtrière de l'histoire du pays en dehors des périodes de guerre.

Au moins cinquante morts et quatre-cents blessés suite à la fusillade survenue en plein festival de musique country dimanche soir. Les premiers coups de feu se sont fait entendre à 22h08 (7h08 du matin à Paris). Un homme posté au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay a tiré sur les spectateurs d'un concert qui se déroulait en contrebas. Pris en tenaille, entre les tirs et le bâtiment, les festivaliers ont paniqué. Certaines victimes sont mortes sous les balles. D'autres ont péri piétinées dans le mouvement de foule.

Le tireur, Stephen Paddock, un homme blanc de 64 ans, résident de la ville et dont les motivations restent à déterminer, s'est vraisemblablement tué avant l'arrivée des forces de l'ordre dans la chambre d'hôtel où il se trouvait, a annoncé lundi le shérif de la ville. «Nous pensons que l'individu s'est tué avant notre arrivée» dans la pièce, a déclaré le shérif Joseph Lombardo à la presse. Le tireur avait au moins huit armes à feu dans sa chambre, selon la police.

Cette fusillade tragique est devenue la plus meurtrières jamais commise aux Etats-Unis (en dehors des périodes de guerre).

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé