Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 
Football: Les Étalons rétrogradés au 9e rang africain et classés 57e au niveau mondial (Classement Fifa février 2018)
Ethiopie: démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn
Burkina: Une marche le 15 mars contre «le pillage du foncier» par les sociétés immobilières (AIB)
Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa endosse les habits de président après la démission de Zuma
Allemagne: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se rend à Munich pour la 54ème Conférence sur la sécurité.
Présidence: Domba Jean Marc Palm, directeur de recherche à la retraite,  nommé Président du Haut Conseil du dialogue social.
Présidence: le journaliste Auguste Marie Romain Bambara nommé directeur de la Communication de la présidence du Faso.
Justice: L’audience devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré initialement prévue le 7 mars a été reportée au 28 mars 
Nigeria: 60 ans de prison pour un combattant de Boko Haram (BBC)

MONDE

L'activiste Franco-Béninois, Kémi Séba, a été arrêté à nouveau mercredi et expulsé du Sénégal.

Cette mesure d’expulsion du territoire national sénégalais, a été décidée par le gouvernement du pays parce que la présence de l’activiste sur le territoire national «constitue une menace grave pour l'ordre public», explique un communiqué du ministère sénégalais en charge de la Sécurité.

«Monsieur Chichi, qui se présente comme «Président de l’ONG Urgences Panafricanistes», récemment traduit devant la justice sénégalaise pour des faits de «destruction volontaire et publique par le feu d’un billet de banque ayant cours légal», s’est fait aussi remarquer pour les propos désobligeants qu’il formule à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et envisagerait de mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique», précise le communiqué.

«Monsieur Chichi sera mis en route, ce jour, vers son lieu de provenance (la France, Ndlr», conclut le document.

Arrêtés le 25 aout dernier pour avoir brûlé publiquement un billet de banque de 5000 f CFA lors d'une manifestation à Dakar, Kémi Seba avait été relaxé le 29 août dernier, de même que son co-accusé Alioune Iba Abatalib Sow. Ils étaient poursuivis pour altération d'un billet de banque et complicité.