Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

MONDE

Poursuivi pour altération de signe monétaire, le célèbre activiste franco-béninois Kémi Séba a été relaxé ce mardi 29 août 2017 par le tribunal de Dakar dans le procès qui l’opposait à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Le président de l'ONG urgence panafricaine avait été interpellé le 25 août dernier, suite à une plainte de la BECEAO pour avoir brûlé un billet de 5.000 francs CFA lors d’une manifestation contre le franc CFA.  Ce mardi matin, le parquet a requis la relaxe pure pour Benghaleb Aboutalib Sow, un compagnon de lutte de Séba.

La BCEAO, qui s’est constituée en partie civile, a demandé un franc symbolique. Mais au terme du procès, Kémi Séba et son compagnon ont été purement et simplement relaxés par le tribunal.