Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

MONDE

Au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel, annonçant la réélection du président Uhuru Kenyatta, son principal challenger Raila Odinga a annoncé son intention de saisir la Cour suprême. De toute évidence, il s’agira pour le chef de file de l’opposition de contester les résultats de cette présidentielle 2017.

«Ce n’est que le début, nous n’allons pas accepter et aller de l’avant», a martelé Raila Odinga, candidat malheureux à la présidentielle kenyane. Alors qu’il dénonçait une fraude massive au soir du scrutin, qui annonçait son rival vainqueur, Odinga a annoncé officiellement ce mercredi 16 août sa volonté de saisir la Cour suprême en vue de contester l’issu du vote.

C’est au cours d’une conférence de presse que le candidat perdant a réaffirmé son désaccord suite aux résultats donnés par la commission électorale indépendante. «Nous avons décidé de saisir la Cour et montrer au monde la fabrication d’un pouvoir généré par ordinateur», a-t-il laissé entendre.  

Celui-ci a expliqué vouloir choisir la voie légale pour éviter que son pays ne sombre dans le chaos. Car selon lui, «les kényans n’ont pas besoin de recourir à la violence pour obtenir justice». C’est pourquoi, «nous défendrons nos droits de se rassembler et de manifester. Nous organiserons des veillées, des minutes de silence, nous battrons le tambour et ferons tout ce qui est possible pour attirer pacifiquement l’attention sur ces injustices électorales flagrantes», déclare-t-il.

Par ailleurs, les résultats qui ont été rendus public ce vendredi 11 août par la commission électorale indépendante donnent Uhuru Kenyatta vainqueur avec 54,27% contre 44,74% pour le sieur Odinga.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé