Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

MONDE

Au lendemain du scrutin législatif au Sénégal, alors que les résultats définitifs n’ont pas encore été prononcés, la majorité présidentielle serait en pole position pour passer haut les mains cette étape. C’est ce qu’affirment des responsables du parti au pouvoir qui estiment avoir «damé le pion» à leurs rivaux.

Les Sénégalais sont encore dans l’attente des résultats des législatives 2017. Mais pour la coalition à laquelle appartient le parti du président Macky Sall, c’est déjà dans la poche. Selon les dires de la tête de liste, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, la majorité présidentielle «est sortie victorieuse (…) en raflant tous les départements », excepté trois. Si l’on s’en tient aux propos du leader de la coalition Benoo Book Wakar, la victoire serait acquise.

Cependant, pour l’heure, il semble être difficile d’en savoir davantage, dans la mesure où aucun résultat officiel n’a été proclamé. Toutefois, si la coalition de l’actuel chef de l’Etat sénégalais s’adjuge une victoire écrasante sur l’ensemble du territoire, il est à retenir la riposte de l’opposition.

Cette dernière se targue d’avoir bénéficié de la confiance des populations du côté de Dakar, et s’indigne quant aux déclarations faites par la majorité. « Notre victoire à Dakar est sans contestation (…) aussi claire comme le soleil à midi », a rétorqué Cheickh Guèye, se réclamant de la coalition dirigée par le maire de Dakar, Khalifa Sall, en prison depuis le mois de mars. Ceux-ci fustigent l’organisation de ces législatives de ce 30 juillet 2017. Pour eux, « ce sont les élections les plus mal organisées depuis l’indépendance », a affirmé Bamba Fall, un responsable de la coalition du maire de Dakar.  

En outre, toujours dans la compilation des différents procès-verbaux, la commission électorale devrait se prononcer sur les résultats définitifs ce mercredi au plus tard. 





Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé