Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

MONDE

Ce mercredi 19 juillet 2017, un réajustement est intervenu au sein du gouvernement ivoirien. Ce remaniement ministériel, a engendré des changements notoires avec Hamed Bakayoko, qui devient ministre en charge de la Défense, après avoir officié en tant que ministre de l’Intérieur.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a procédé à un réaménagement de son gouvernement. Hamed Bakayoko se voit offrir le portefeuille du ministère de la Défense. Il remplace Alain Richard Donwahi, qui glisse au ministère des Eaux et Forêts. Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, garde lui le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

La fonction laissée vacante par Hamed Bakayoko, échoit à présent à Sidiki Diabaté, nouveau ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Aussi, le ministère de la Modernisation de l’administration et de l’Innovation du service public, a été confié à Pascal Abinan Kouakou. Celui-ci cède son siège de ministre de la Fonction publique à Issa Coulibaly.

Par ailleurs, le secrétariat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat revient à Moussa Sanogo. Pour sa part, Abdourahmane Cissé, auparavant en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat a été nommé conseiller spécial auprès du président de la République.