Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

MONDE

Plus de deux mois après la détection d'un cas de dengue de type 3 en Côte d'Ivoire, 130 malades étaient recensés à la fin du mois de juin, principalement dans la commune de Cocody, à Abidjan.


Pas d’inquiétude, mais une vigilance renforcée, font savoir les autorités sanitaires après la recrudescence des cas de dengue dans la capitale économique ivoirienne. Sur les plus de 380 cas suspects recensés en date du 23 juin, 130 ont été diagnostiqués positifs à la dengue à Abidjan par l’Institut Pasteur, selon les chiffres communiqués par l’Institut national d’hygiène publique (INHP).

Parmi ces malades, deux décès ont à ce jour été enregistrés, précise l’INHP. « Il est toutefois difficile de confirmer que ces personnes sont mortes de la dengue, le lien est difficile à établir », explique le docteur Daouda Coulibaly, chef du service de la surveillance épidémiologique de l’Institut national d’hygiène publique (INHP).

Cette recrudescence des cas de dengue, observée depuis fin avril, affecte principalement la commune abidjanaise de Cocody. « C’est clairement le foyer de l’épidémie, même si des cas ont également été détectés à Abobo ou à Marcory », poursuit le chef de service à l’INHP, chargé d’endiguer toute propagation de la dengue en Côte d’Ivoire.

Cette maladie, transmise par le moustique de type Aedes, présente des premiers symptômes similaires à la grippe ou au paludisme.
« Nous ne sommes pas particulièrement inquiets : il est vrai que le nombre de cas est important, mais ce n’est pas la première fois que nous y sommes confrontés et nous avons les compétences pour y faire face », rassure Daouda Coulibaly.

Source: JA