Aujourd'hui,
URGENT
Zimbabwe: Emmerson Mnangagwa (vice-président) succède officiellement à Robert Mugabe
Classement Fifa: Les Étalons du Burkina 6e en Afrique et 44e dans le monde 
Burkina: la production céréalière prévisionnelle de la campagne agricole 2017-2018 estimée à 4 552 273 tonnes.
Burkina: la production céréalière en baisse de 0,32% par rapport à la campagne agricole précédente.
Burkina: la production céréalière en baisse de 1,01% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 
Burkina: les productions céréalières prévisionnelles rapportées aux besoins de consommation font ressortir un déficit brut de 72 677 tonnes
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)
Burkina: Les administrateurs civils observeront trois jours de grève ( 28 au 30 novembre 2017)

MONDE

Plus de deux mois après la détection d'un cas de dengue de type 3 en Côte d'Ivoire, 130 malades étaient recensés à la fin du mois de juin, principalement dans la commune de Cocody, à Abidjan.


Pas d’inquiétude, mais une vigilance renforcée, font savoir les autorités sanitaires après la recrudescence des cas de dengue dans la capitale économique ivoirienne. Sur les plus de 380 cas suspects recensés en date du 23 juin, 130 ont été diagnostiqués positifs à la dengue à Abidjan par l’Institut Pasteur, selon les chiffres communiqués par l’Institut national d’hygiène publique (INHP).

Parmi ces malades, deux décès ont à ce jour été enregistrés, précise l’INHP. « Il est toutefois difficile de confirmer que ces personnes sont mortes de la dengue, le lien est difficile à établir », explique le docteur Daouda Coulibaly, chef du service de la surveillance épidémiologique de l’Institut national d’hygiène publique (INHP).

Cette recrudescence des cas de dengue, observée depuis fin avril, affecte principalement la commune abidjanaise de Cocody. « C’est clairement le foyer de l’épidémie, même si des cas ont également été détectés à Abobo ou à Marcory », poursuit le chef de service à l’INHP, chargé d’endiguer toute propagation de la dengue en Côte d’Ivoire.

Cette maladie, transmise par le moustique de type Aedes, présente des premiers symptômes similaires à la grippe ou au paludisme.
« Nous ne sommes pas particulièrement inquiets : il est vrai que le nombre de cas est important, mais ce n’est pas la première fois que nous y sommes confrontés et nous avons les compétences pour y faire face », rassure Daouda Coulibaly.

Source: JA