Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

MONDE

La jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, militante des droits des femmes et Prix Nobel de la paix, a été nommée Messagère de la paix de l'Organisation des Nations-Unies (ONU) sur la question de l'éducation des filles le lundi 10 avril 2017.


«Vous êtes le symbole de la cause qui est probablement la plus importante dans le monde, l'éducation pour tous, et en particulier, l'éducation des filles», a déclaré le Secrétaire général des Nations-Unies, António Guterres, lors de la cérémonie de désignation, au siège de l'ONU, à New York.
Selon le chef de l'ONU, Malala Yousafzai est «non seulement une héroïne mais une personne très engagée et généreuse» et un exemple «fantastique d'amitié et de simplicité qui nous rend très très reconnaissants».

Lors de l'annonce de sa nomination, António Guterres, avait déclaré que la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix avait fait preuve «d'un engagement indéfectible envers les droits des femmes, des filles et de toutes les personnes». «Son activisme courageux pour l'éducation des filles a déjà motivé tant de personnes à travers le monde», a-t-il ajouté.

«J'étais ici sur cette même scène il y a presque 3 ans et demi, lors de mon 16e anniversaire et de ma première apparition après l'attaque… et j'ai dit alors que l'éducation était un droit de chaque fille et qu'on ne doit nier ce droit à aucun enfant… et c'est ce que je répète aujourd'hui», a déclaré pour sa part la nouvelle Messagère de la paix.
«Si l'on veut progresser, il faut éduquer les filles. Lorsque vous éduquez les filles, vous changez l'ensemble de la communauté, l'ensemble de la société», a-t-elle ajouté.
La jeune Pakistanaise originaire de la vallée de Swat est devenue un symbole international de la lutte pour l'éducation des filles après avoir été victime d'une tentative d'assassinat, le 9 octobre 2012, pour s'être opposée aux restrictions à l'éducation des femmes imposées par les Taliban.

Malala a survécu à l'attaque et est devenue depuis une défenseure des droits de millions de filles à travers le monde à qui une éducation formelle est niée.
Suite à sa nomination en tant que Messagère, Malala Yousafzai et le Secrétaire général de l'ONU ont dialogué avec des jeunes du monde entier sur la question de l'éducation des filles.

Les Messagers de la paix des Nations Unies sont pour la plupart des célébrités. Leur rôle est de contribuer à la sensibilisation du public à travers la planète aux idéaux et aux activités de l'Organisation, à l'instar de Leonardo DiCaprio, Messager de la paix sur la question du climat, et Charlize Theron, Messagère de la paix sur l'élimination de la violence à l'encontre des femmes.

Source : https://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=39288