Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

MONDE

Visée par une attaque, une patrouille mobile de l’armée nigérienne a perdu 15 de ses hommes. C'était le mercredi 22 février, dans la région de Tillabéri.


L'information a été révélée par une source sécuritaire nigérienne qui précise que la patrouille a été attaquée à Tiwa, à quelques encablures de la frontière avec le Mali.  A en croire la même source, les assaillants ont réussi à emporter sept véhicules et en ont également brûlé quatre.

Pour l'heure, aucune revendication n’a été faite. Mais sur place, l'on suspecte les hommes d’Adnane Abou Walid Al-Sahraoui, un ancien lieutenant de Mokhtar Belmokhtar, qui a prêté allégeance à l’État islamique. Du reste, ceux-ci opèrent dans la zone frontalière entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso qui peinent à quadriller conjointement leurs frontières communes.