Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

MONDE

Ils sont 13 000 à s'être faits enregistrer à ce jour, les souscripteurs lésés par des investissements dans des sociétés du secteur de l'agrobusiness. Pour le reste, ils n'attendent que le remboursement promis par les autorités ivoiriennes.


Selon le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, ce «remboursement pourrait commencer le 28 février ». A l'en croire, cette décision a été prise en Conseil des ministres le mercredi 22 février 2017.

Aux dires du ministre Koné, « le début de la phase d’enrôlement se déroule bien, malgré quelques petits incidents ». Mais le lundi 20 février, à l’ouverture de l’enregistrement, il y a eu des heurts entre souscripteurs.

Des heurts qui ont fait suite aux échauffourées survenues le samedi dernier, lors d’un rassemblement d’associations de souscripteurs à Cocody. Ce jour en effet, des centaines de personnes s’étaient retrouvées pour réclamer le dégel des comptes des 28 entreprises d’agrobusiness — dont le gel avait été décidé par le procureur de la République en janvier —, et le paiement de retours sur investissement (RSI), qui n’ont plus été honorés depuis plusieurs mois.

A noter que cette décision judiciaire de gel a été prise au vu du rapport d'une enquête menée sur ces 28 entreprises d'agrobusiness. De ce rapport, il ressort que ce sont près de 37 000 personnes qui ont souscrit à ces sociétés dont la crédibilité s'est révélée improbable. Mais les associations de ces souscripteurs disent être plus nombreux. D'où l'opération d'enregistrement, puis le remboursement par l'Etat ivoirien à partir de mardi prochain.