Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

Dans ce communiqué du Centre d'Information des Nations Unies (CINU) du Burkina Faso, des experts du Sous-comité des Nations-Unies pour la prévention de la torture soulignent de nets progrès dans la prévention du phénomène au Niger.

Dans ce communiqué de presse parvenu à Fasozine, le Conseiller spécial de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour la prévention du génocide, Adama Dieng, estime que se retirer de la Cour pénale internationale va nuire à la justice internationale pour tous et que la sortie annoncée de certains pays africains « pourrait laisser un vide juridique désastreux ».

Les chefs d'Etat de l'Union africaine ont décidé lundi de réintégrer le Maroc, qui avait quitté l'organisation continentale en 1984 pour protester contre l’admission du Sahara occidental.

Le président guinéen Alpha Condé a été élu ce lundi 30 janvier par ses pairs pour succéder à son homologue tchadien Idriss Déby Itno à la présidence tournante de l'Union africaine. L'ancien ministre des Affaires étrangères du Tchad, Moussa Faki Mahamat, a pour sa part été porté à la tête de la Commission.

Comme annoncé la veille, le nouveau président gambien Adama Barrow est rentré ce jeudi 26 janvier après-midi à Banjul où une foule immense l'attendait à l'aéroport.


Vêtu de chéchia et tunique blanches, Adama Barrow est descendu d’un avion militaire sénégalais portant l’emblème de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), accompagné de ses deux épouses et de plusieurs de ses enfants. Dans la foule qui a pris d'assaut les environs de l'aéroport dès le début de l’après-midi pour lui réserver un accueil triomphal, se trouvait la nouvelle vice-présidente Fatoumata Jallow Tambajang.

Le lieu était sous très haute surveillance de militaires sénégalais et nigérians cagoulés et lourdement armés, ainsi que d’un détachement de soldats gambiens. Du reste, le président Barrow a sollicité l'assistance durant six mois, de ces militaires (sénégalais et nigérians) sous mandat CEDEAO.

Rappelons le nouveau président gambien qui regagne ainsi son pays et son fauteuil, a été élu le 1er décembre 2016. Sa victoire a été reconnue par son prédécesseur Yahya Jammeh qui s'est ensuite ravisé le 9 décembre, plongeant la Gambie dans une crise potentiellement explosive. C'est dans un tel contexte marqué par des pressions diplomatiques et militaires sur M. Jammeh, que le nouvel élu Barrow a été accueilli au Sénégal voisin le 15 janvier où il a dû prêter serment le 19 janvier dans le respect du délai constitutionnel. Le voilà de retour ce 26 janvier, cinq jours après l'abandon du pouvoir par Yahya Jammeh qui s'est envolé pour la Guinée équatoriale.

Le retour du nouveau président gambien dans son pays est prévu pour intervenir dans l'après-midi du jeudi 26 janvier. L'information a été révélée par des sources diplomatiques aussi bien du côté du Sénégal où il réside depuis le 15 janvier que du côté de la Gambie.

Fatoumata Tambajang, c'est elle, la première personnalité qui va seconder le président Adama Barrow dans la gestion du pouvoir d'Etat en Gambie. Elle en effet, la nouvelle vice-présidente du pays. L'information a été révélée le lundi 23 janvier par le porte-parole de l’opposition, Halifa Sallah au cours d’une conférence de presse.

Au lendemain de l'exil de Yahya Jammeh, le conseiller spécial du nouveau chef de l‘État a révélé au cours d'une conférence de presse animée à Dakar au Sénégal, qu'“en l’espace de deux semaines seulement, près de 11,4 millions de dollars ont été retirés par l’ancien président, le gouvernement de l’ex-président".

A l'issue des discussions de la dernière chance qui lui a été offerte par la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest), Yahya Jammeh a annoncé à la télévision d'Etat, son départ du pouvoir.

Un attentat-suicide visant un camp militaire a fait entre 37 et  50 morts mercredi matin à Gao, dans le nord du Mali, selon l'ONU.

Alors que les primes pour lesquelles des militaires ivoiriens s’étaient rebellés les 6 et 7 janvier ont commencé à être payées lundi dans la ville de Bouaké d’où est partie la mutinerie, des tirs ont été entendus à l’escadron de la gendarmerie de Dimbokro, ce mardi 17 janvier 2017. Les gendarmes «mécontents» se font entendre depuis leur base, rapporte Koaci.com.

Le pasteur Patrick Mugadza été arrêté par la police le lundi 16 janvier, sans doute pour avoir annoncé la mort prochaine du président zimbabwéen Robert Mugabe. En effet, au cours d’une conférence de presse qu'il a animée le jeudi dernier, le pasteur est même allé jusqu'à préciser que cette mort surviendra le 17 octobre 2017.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé