Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

ENVIRONNEMENT

Présenté comme «l’homme qui a arrêté le désert», le septuagénaire burkinabè Yacouba Sawadogo a été primé pour   avoir «converti en forêts des terres infertiles», dans sa province natale, le Yatenga. Le lauréat du Prix Right Livelihood ou Prix Nobel Alternatif 2018, a reçu, ce vendredi, son trophée à Stockholm, en Suède, rapporte l’Agence d'Information du Burkina (AIB).

L’homme a en effet mis au point la technique du «zaï», qui consiste à creuser des trous en saison sèche pour les remplir de fumier et à construire de petites murailles pour retenir l’eau des pluies, tout en plantant des arbres. Moqué par certaines populations de son village qui le traitaient de fou,  M. Sawadogo a réussi à  constituer une forêt d’environ 40 hectares sur des terres jusqu’alors infertiles et abandonnées.

A ce jours, cette forêt abrite plus de 60 espèces d’arbres et d’arbustes différents, se distinguant comme étant l’une des «sylves plantées et gérées par un paysan les plus diversifiées du Sahel». C’est le 24 septembre dernier que le nom du Burkinabè a été cité parmi les lauréats du Prix Right Livelihood ou Prix Nobel Alternatif 2018.  Yacouba Sawadogo est le 167e lauréat de ce prix depuis sa création. Il est le 3e Burkinabè à l’avoir eu, après Bernard Lédéa Ouédraogo (en 1990) et le Pr Joseph KI-Zerbo (en 1997).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé